NewsService publicslide

Au Maroc, la grève persistante des enseignants pousse les élèves vers le privé.

Manisfestant dans les rues, ils protestent contre la réforme de leur statut et réclament des augmentations de salaire. Les négociations entre les syndicats et le gouvernement semblent être dans une impasse. Plusieurs coordinations syndicales de l’enseignement au Maroc entament leur sixième semaine de grève, et les pourparlers avec le gouvernement stagnent. Le site d’information panarabe Al-Araby Al-Jadeed rapporte que les syndicats menacent d’intensifier leur mouvement. Le lundi 27 novembre, les établissements publics étaient paralysés, les enseignants demandant le retrait d’un nouveau régime contesté et un accord sur l’augmentation des salaires.

Les parents d’élèves sont affectés par cette grève prolongée et appellent à la recherche d’une solution pour éviter une année blanche. Dans un communiqué, la Fédération nationale des associations des parents d’élèves du Maroc (Fnapem) exprime son inquiétude quant au « danger de la situation que traverse le système éducatif ».

Source : Courrierinternational.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page