ImmobilierNewsService publicslide

Mhidia inaugure l’initiative visant à résoudre la problématique des logements en péril à Casablanca.

La première étape de ce processus a été enclenchée à la suite de réunions entre le wali et les gouverneurs de Casablanca, comme le rapporte le quotidien Assabah dans son édition du 5 décembre.

Contrairement à ses prédécesseurs qui ont rencontré des échecs dans ce domaine, Mohamed Mhidia semble résolu à trouver des solutions aux problèmes des habitations délabrées. Des discussions sont actuellement en cours pour trouver des alternatives de logement pour les résidents des habitations en péril.

Il est à rappeler que le Conseil communal de Casablanca a alloué un budget de 23 millions de dirhams pour la démolition des habitations menaçant ruine. La première tranche de 12 millions de dirhams a été débloquée en 2022, tandis que le reste devrait suivre en 2023.

Le journal souligne que le Conseil de la ville de Casablanca a déjà procédé à la démolition de plusieurs logements insalubres après une évaluation réalisée par le laboratoire public des expérimentations et des études. Toutefois, des quartiers tels que Derb Soltane ou des projets comme Mahaj Malaki n’ont pas été inclus dans ces opérations, suscitant la frustration des élus locaux.

D’après Assabah, les visites effectuées par le wali dans les différents gouvernorats de la ville ont servi à diagnostiquer la situation des habitations en péril avant de trouver des solutions appropriées. Une des premières décisions du wali a été de réserver 150 appartements pour les habitants de Derb Moulay Cherif à Hay Hassani, alors que le laboratoire public avait identifié 450 habitations menaçant ruine dans cette zone.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page