Food-BoissonsNewsslide

La France et le Maroc dominent les exportations de fruits et légumes vers l’Espagne.

Une analyse approfondie des données de la Fédération espagnole des associations de producteurs et exportateurs de fruits, légumes, fleurs et plantes vivantes (FEPEX) révèle des tendances notables et des implications pour le marché espagnol.

La France maintient sa position de premier fournisseur en volume, avec 629 632 tonnes de produits importés jusqu’en septembre 2023. Cependant, malgré une baisse de 7% par rapport à la même période en 2022, la valeur de ces importations a considérablement augmenté de 31%, atteignant 308 millions d’euros. Cette augmentation suggère une appréciation significative du prix des produits français sur le marché espagnol.

Le Maroc émerge comme le principal fournisseur en valeur, avec des importations totalisant 664 millions d’euros. Bien que les volumes soient inférieurs à ceux de la France, avec 339 476 tonnes, la valeur plus élevée indique une concentration sur des produits à plus forte valeur marchande ou une structure de prix plus élevée. Le Maroc a cependant enregistré des baisses de 21% en volume et de 7% en valeur de ses exportations vers l’Espagne.

Outre la France et le Maroc, d’autres pays jouent un rôle crucial sur le marché espagnol. Le Costa Rica se positionne en tant que troisième fournisseur le plus important, avec des augmentations notables de 15% en volume et de 20% en valeur. Le Portugal et le Pérou affichent également des tendances de croissance significatives dans les deux paramètres. Les Pays-Bas consolident leur présence sur le marché espagnol avec des augmentations considérables en volume et en valeur.

Dans l’ensemble, le marché espagnol d’importation de fruits et légumes frais jusqu’en septembre 2023 montre une croissance soutenue, avec un total de 3 045 268 tonnes importées, soit une augmentation de 9% par rapport à l’année précédente. La valeur des importations a également augmenté de manière significative, atteignant 3,272 millions d’euros, soit une hausse de 21%, selon le rapport de la FEPEX.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page