NewsService publicslide

ONEE: les organisations syndicales déclarent une grève de neuf jours.

Les employés de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) ont décidé d’observer une grève de neuf jours en janvier pour protester contre une décision gouvernementale concernant la création de sociétés régionales multiservices chargées de la distribution d’eau, d’électricité et d’assainissement liquide. Selon Al Akhbar du 2 janvier 2024, cette crise découle de la décision du gouvernement d’affecter les travailleurs de l’ONEE aux sociétés régionales multiservices, une mesure rejetée par les syndicats représentant les travailleurs. La coordination syndicale des travailleurs de la branche de l’eau potable de l’ONEE a annoncé une série de grèves nationales, affirmant que le projet de loi récemment adopté par le conseil de gouvernement va à l’encontre du caractère public d’un secteur vital pour le Maroc.

Les syndicalistes craignent que ce texte puisse compromettre les acquis des salariés de l’Office. Ils expriment également leur inquiétude quant à la possibilité que le projet de loi ouvre la voie à une prise de contrôle du service public par le capital, ce qui aurait des répercussions négatives sur le pouvoir d’achat des citoyens marocains, comme le rapporte Al Akhbar. Les travailleurs de l’ONEE ont programmé des grèves les 3, 4 et 5 janvier, ainsi qu’un sit-in le 4 janvier devant les directions régionales et provinciales de l’office. Ils ont également prévu de se mettre en grève les 16, 17 et 18 janvier, ainsi que les 24, 25 et 26 janvier, totalisant ainsi neuf jours de grève ce mois-ci.

Après les sit-ins régionaux, les employés de l’ONEE envisagent d’étendre leur mouvement contestataire avec une manifestation nationale le 25 janvier devant la direction générale de l’Office à Rabat. Selon Al Akhbar, cette série de grèves vise à dénoncer l’absence de dialogue imposée par la direction de l’ONEE.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page