slideImmobilierNews

Immobilier: les ventes en baisse, les prix en hausse, à fin mars 2024

Au premier trimestre 2024, l’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a enregistré une hausse de 0,8% en glissement annuel, selon Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC). Cette progression reflète des hausses de 0,7% des prix des biens résidentiels et de 1,2% des terrains, tandis que les prix des biens à usage professionnel sont restés stables.

En revanche, le nombre de transactions a diminué de 3,1%, avec des baisses notables dans les ventes de biens résidentiels et professionnels, mais une augmentation de 3,6% pour les terrains. Les prix des appartements ont augmenté de 0,8%, tandis que ceux des maisons ont légèrement progressé de 0,1%, et les prix des villas ont diminué de 0,2%.

Les transactions des appartements ont baissé de 2,2%, celles des maisons de 13,7%, et celles des villas de 21,6%. Pour les biens à usage professionnel, les prix des locaux commerciaux ont reculé de 1,5%, tandis que les prix des bureaux ont augmenté de 6,5%. Les transactions dans ce segment ont diminué de 14,8%, avec une baisse de 16,3% pour les locaux commerciaux et de 7,5% pour les bureaux.

Par ville, les prix ont augmenté de 1% à Rabat et de 0,4% à Casablanca, tandis qu’ils ont stagné à Tanger et baissé de 0,2% à Marrakech.

Cette évolution des prix et des transactions reflète les dynamiques variées du marché immobilier marocain, influencées par des facteurs économiques et conjoncturels, ainsi que par les coûts croissants des matériaux de construction. La stabilité relative des prix et les variations dans les transactions indiquent une complexité accrue dans le secteur immobilier, nécessitant une adaptation continue des acteurs pour répondre aux défis et aux opportunités du marché.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page