Parkings : le monopole inquiétant de Casa Développement

L’entrée en service des nouveaux parkings sous-terrains en centre ville de Casablanca n’est plus qu’une question de temps. Leur mode d’exploitation et gestion est aujourd’hui sujet à discussion. Il ressort que la gestion sera confiée à Casa Développement, société de développement local. Il s’agit là d’une gestion déléguée confiée à une entreprise semi-publique certes mais plus publique que privée vu qu’elle est présidée par le Wali de la ville mais vu surtout sa mission de service public.

Casa Développement gère déjà aujourd’hui les parkings dans les rues de Casablanca. Des parkings qui sont, rappelons le, payants.

Faire payer l’usager est quelque chose de naturel lorsqu’on est en mode gestion déléguée. Les parkings sous-terrains en centre ville le seront inévitablement.

Ce qui interpelle en revanche c’est le niveau de prix pratiqués. Est-ce que Casa Développement a vocation à pratiquer les mêmes prix qu’un gestionnaire délégué étranger et pur player tel que le non regretté espagnol PAG Parking?

La réponse est naturellement non vu qu’il ne s’agit pas des mêmes types d’entreprise ou de finalité. L’une est dans la maximisation de profit, l’autre est, en principe, dans la maximisation du bien-être du citoyen lambda.

Or, dans la pratique, Casa Développement fait pareil (2 dirhams l’heure pour le stationnement normal). Pire, dans ses débuts elle avait affiché un prix supérieur à PAG Parking (2 dirhams pour 45 minutes seulement).

Cette tentation risque de reprendre les marketeurs de Casa Développement avec les nouveaux parkings sous-terrains. On parle de 5 dirhams l’heure mais rien n’est encore officiel.

Comment éviter le pire maintenant que la SDL est en situation de monopole?