Yan&One: un OVNI de la cosmétique signé Salwa Akhannouch

Yan&One sera ouvert au grand public ce samedi. Si vous ne savez pas encore ce que c’est sachez qu’il s’agit d’un OVNI qui a élu domicile au Morocco Mall. Difficile de qualifier autrement cette nouvelle marque de cosmétiques 100% marocaine créée, inspirée, développée, financée… par Aksal Group et sa présidente Salwa Akhannouch.

 

On va essayer tant bien que mal de cerner ce projet hors normes.

 

Il s’agit d’abord d’une marque de cosmétiques. Elles sont en fait deux : Yan&One et Syn&Zin. Les deux n’ont rien à voir avec le cliché qui pourrait venir à l’esprit en premier : une marque marocaine donc c’est du terroir (style produits bio à base d’Argan&Co’). Les deux marques reprennent en effet les mêmes codes et standards marques internationales aussi bien en termes de contenu qu’en termes de design et de com’.

 

Qu’ont elles de marocain? Mises à son histoire, le concept Yan&One reprend la générosité et l’amour pour la nature du marocain moyen comme l’explique Laurent Izuel, directeur général adjoint.

 

C’est de deux un store. Ceux qui ont fait le Séphora Champs Elysées sauront faire un parallèle rapide entre les deux. Mais la boutique marocaine est beaucoup plus sophistiquée et est au moins deux fois plus grande. Disons pour faire vite que c’est l’équivalent de la grotte d’Ali Baba remplie de pièces d’or pour les femmes aimant les produits de beauté. De quoi les rendre folle quoi 🙂

 

Selon Izuel toujours le design et l’agencement du store ont eu comme source d’inspiration la villa personnelle de Salwa Akhannouch.

 

Troisièmement, Yan & One est un cas d’école en matière de création et lancement de marques ex-nihilo, en particulier sur un marché où le pays tout entier ne possède presque aucun background industriel, mis à part le savoir-faire traditionnel des grands-mamans.

 

C’est également une académie d’esthétique et de formation aux métiers de la cosmétique,  d’abord pour les besoins du magasin mais aussi pour l’ensemble du marché marocain.

 

Quand on a fait la visite du Yan&One on y a rapidement chacun un objet ou coin fétiche. A Consonews nous avons particulièrement aimé l’aile parfums et plus spécialement les parfums d’inspiration orientale déclinés en 14 goûts dont le fruité en fraise ou encore le miel ou la vanille. Offerts à partir de seulement 75 dirhams, ces parfums risquent de faire un tabac. Ils ne seront certainement pas les yan & uniques.

Commentaire Facebook

Comments are closed.