Rabat-Salé: l’eau du robinet polluée aux excréments?

Cette photo n'est pas celle du site objet de cet article mais illustre bien le sujet des eaux polluées.

De l’eau aromatisée aux urines et autres rejets solides. C’est ce que boirait une partie des habitants de Salé-Rabat et Régions et même une partie de la région de Casablanca d’après plusieurs médias.

Loin d’être une intox’ diffamatoire et mal-intentionnée il s’agit malheureusement d’une réalité.

L’affaire a éclatée suite à un article du journal arabophone Al Massae qui soutient que des résidus digestifs des pensionnaires de la prison Aâjates seraient évacués dans le lac du barrage Sidi Mohamed Ben Abdellah. Il s’agit ainsi d’eaux polluées non traitées mêlées à l’eau du barrage.

Le journal, citant des sources de la société civile, explique que la construction de cette prison au contact du Bouregrag a été autorisée sans exiger la mise en place d’une station d’épuration!

Réagissant à l’information, le ministère de tutelle explique dans un communiqué officiel qu’il ne s’agit que d’un volume insignifiant de déchets non traités: 0,2 million de m3 par an pour un volume totale du bassin du barrage de l’ordre de 706 millions de m3.

Le plus grave dans ce communiqué ce n’est pas juste le fait qu’il confirme l’information mais surtout qu’il donne le sentiment qu’il ne s’agit pas d’un accident (comme le laisse entendre l’article d’Al Massae) mais qu’il s’agit bel et bien d’une “solution” qui a été retenue pour faire face à la saturation des stations d’épuration actuelles!

And what else?!

 

Commentaire Facebook