Finances-CréditNewsService publicslide

Finances Publiques: qui payera la dette de l’Etat? (Décryptage)

La dette extérieure publique représente désormais près du tiers du PIB. En effet, son encours a atteint près de 332,35 milliards de dirhams (MMDH) en 2017, contre 312,46 MMDH en 2016, selon la Direction du Trésor. Cela représente ainsi une part de 31% contre 30,8 en 2016. Sachant que la dette publique représente dans sa globalité 82% du PIB, c’est dire l’importance qu’est en train de reprendre la dette extérieure dans l’ensemble après plusieurs années d’accalmie au lendemain des mesures de stabilisation et privatisation des années 90.

Le poids des entreprises publiques dans ce processus ne cesse par ailleurs d’augmenter. En effet, à fin 2017, les encours des emprunts extérieurs des Établissements et entreprises publics (EEP) à 179,3 MMDH soit plus que 50% de la dette extérieure. Les entreprises concernées sont celles relevant notamment du secteur des énergies et infrastructure. Le Trésor a quant à lui levé 153,1 MMDH.

A lui seul, l’endettement ne semble pas couvrir les besoins financiers de l’Etat. Car, à côté des différentes augmentations de taxes et prix, l’Etat a fait preuve d’une meilleure efficacité de recouvrement des recettes fiscales. Ainsi, à fin 2017, les recettes nettes ressortent en hausse de 6,32% à 128,6 milliards de dirhams.

Dans le détail, l’IS y représente 50,6 milliards de DH (+14%), l’IR 39,4 milliards (+1,9%) et la TVA 25,9 milliards de DH (+2,9%).

Quant aux droits d’enregistrement et du timbre, ils ressortent en baisse de 5,6% à 15,7 milliards de dirhams.

Cette tension de plus en plus palpable sur les finances publiques pose la question de l’érosion continue du pouvoir d’achat des ménages en l’absence d’une politique de relance de la croissance efficace et durable.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page