Deux Marocains parmi les 100 personnalités influentes du e-learning en Afrique

  • Oussama Esmili (IDEO Factory) et Hassane Darhmaoui (Al Akhawayn) parmi les nominés
  •  Première édition du Africa’s Movers and Shakers in Corporate Online Learning
  • Le classement réunit des personnalités de divers horizons œuvrant dans l’e-learning

Classement inédit, l’agence internationale Bob Little Press & PR (Public Relations) a publié fin septembre dernier, à Londres, sa première liste des 100 personnalités influentes dans le secteur du e-learning en Afrique, parallèlement à la 13ème édition du salon international eLearning Africa, tenu à Kigali (Rwanda). Deux Marocains, Oussama Esmili, DG de Ideo Factory, et Hassane Darhmaoui, Professeur à Al Akhawayn, occupent respectivement les rangs 29 (catégorie Premier Platinum) et 63 (catégorie Gold Standard) de ce classement. Consacré depuis 9 éditions annuelles aux 100 personnalités mondiales influentes dans le domaine, ce premier classement africain vient mettre un coup de projecteur sur les acteurs qui font bouger le marché du e-learning sur le continent. Le jury était composé de personnalités indépendantes et non-africaines du secteur du e-learning à l’échelle mondiale.

Le classement compte 4 catégories de 25 personnes (The Elite-Premier Platinum-Gold Standard-Silver) et regroupe des profils d’horizons divers. À l’échelle africaine, la première place est occupée par Rapelang Rabana, Chief Digital Officer de l’entreprise sud-africaine Rekindle Learning.

Fait inhabituel, les nominés n’ont été contactés ni avant ni après la publication de ce classement. C’est donc à travers une revue de presse du département communication de son Université que Hassane Darhmaoui, Professeur à Al Akhawayn, en a pris connaissance. Coordinateur du Center for Learning Technologies (CLT) depuis 2009, Hassane Darhmaoui qui a rejoint l’Université en 1997 exprime sa joie face à cette reconnaissance internationale et explique que le secteur se développe au Maroc. «Nous faisons beaucoup de choses à Al Akhawayn sur le sujet. À l’échelle nationale, l’e-learning se développe très bien et de plus en plus d’universités proposent des MOOC et des cours ciblés en mode formation en ligne. Le futur réside dans l’e-learning, la formation à distance», avance Darhmaoui. Au sein du CLT, Hassane Darhmaoui a développé les capacités de l’Université à proposer des formations en e-learning et travaillé sur de nombreux projets, entre autres CITI (Center for IT Innovation, pour les classes du secondaire), ITQANE (pour la formation des enseignants), Programme National pour la Lecture (partie e-learning). Il a été plusieurs fois honoré (AUI, USAID, NASA, KOICA) pour ses nombreuses contributions. Hassane Darhmaoui est Docteur en Physiques de l’Université d’Alberta (Canada).

Oussama Esmili, quant à lui, diplômé en Économie de l’Université de la Sorbonne à Paris est Directeur Général d’Ideo Factory. Au Maroc, où il est l’un des acteurs importants dans le domaine de l’e-learning et du Digital Learning depuis plus d’une décennie, Oussama Esmili a toujours baigné dans le secteur de la formation. Dès son retour de France en 2003, il contribue à la création d’une chaîne éducative, puis lance et préside une fondation œuvrant dans le domaine de l’éducation et de la lutte contre l’analphabétisme. C’est en 2006, qu’il co-fonde la société IDEO Factory destinée à accompagner les entreprises marocaines et les administrations publiques dans la mise en œuvre de dispositifs de formation à distance (e-learning). Arrivée sur un créneau encore tâtonnant à l’époque, IDEO Factory connaît une croissance rapide à travers des partenariats avec des leaders pédagogiques mondiaux, tels que CEGOS. L’entreprise entame son internationalisation en 2013 avec l’ouverture d’une filiale en Algérie, puis depuis peu, des bureaux en Côte d’Ivoire et au Sénégal. Avec Emploitic, Oussama Esmili est par ailleurs co-fondateur de Novojob, plateforme panafricaine de e-recrutement lancée en 2017. Cette plateforme qui connait un développement rapide est aujourd’hui présente dans 5 pays du Continent.

Commentaire Facebook