Roby … L’application qui va révolutionner le taxi au Maroc

  • ·      Un business model innovant et sans commissions
  • ·      Le prix de la course affiché dès la commande du taxi
  • ·      Un client unique à bord du taxi
  • ·      Unique application à avoir décroché l’agrément de la CNDP

Lancée en décembre dernier à Marrakech et en février 2019 à Casablanca, la nouvelle application uniquement dediée aux petits et grands taxis compte déjà plus de 1200 chauffeurs dans les deux villes et quelque 10.000 comptes clients actifs. Le modèle de Roby est simple et rompt avec les pratiques du marché : aucune commission sur les courses effectuées par le chauffeur de taxi, mais un abonnement mensuel de 490 dirhams pour l’utilisation de la plateforme de réservation, le respect d’exigences strictes d’hygiène et de sécurité. Entre autres : pas de secondes personnes prises à bord en cours de trajet et le prix de la course affiché dès la commande du taxi.

L’application se targue d’être la seule à œuvrer avec insistance pour être en conformité avec la loi. « Roby est à ce jour la seule application ayant obtenu l’autorisation d’exercer à Marrakech. À Casablanca, l’autorisation devrait tomber incessamment. De plus, l’entreprise a décroché l’agrément de la CNDP sur la protection des données personnelles, faisant d’elle la seule sur le marché à avoir rempli cette condition », avance Yann Blay, fondateur de Roby.

Pour réussir son pari de recruter le maximum de chauffeurs de taxi et de faire monter en gamme leurs services, Roby a misé sur des leaders locaux dont le rôle est déterminant dans son approche. « Notre objectif est d’atteindre 150.000 chauffeurs de taxi sur les 240.000 actifs dans le Royaume dans les 5 prochaines années. Pour ce faire, Roby s’appuie sur son partenariat avec ces leaders reconnus dans chaque ville. Ceux-ci cooptent leurs collègues, valident leur candidature et garantissent leur sérieux dans l’exercice de leur métier », explique Yann Blay.

La start up marocaine organise à cet effet des sessions de formation destinées aux chauffeurs de taxi pour l’amélioration de leur service. « Nous avons tenu à ce jour une dizaine de sessions de formation à Marrakech et à Casablanca qui ont réuni à chaque fois 50 à 100 personnes. Ces formations sont assurées par les associés de Roby eux-mêmes et portent sur l’utilisation de l’application ainsi que l’aspect comportemental, la relation avec le client, l’accueil, l’hygiène du véhicule, … », déclare Yann Blay. Et d’ajouter, « De plus, Roby a une forte vocation sociale dans la mesure où il remet le chauffeur de taxi au cœur de son business et l’incite à relever le niveau de service aux clients. Nous voulons réconcilier le Marocain et le touriste avec le taxi ». En attendant, la start up marocaine veut atteindre rapidement une population de 20.000 chauffeurs de taxi afin de leur donner le poids nécessaire pour négocier une couverture maladie et accident de travail favorable en tant qu’indépendants.

Suivant son calendrier, Roby compte se déployer durant ce deuxième trimestre dans les régions de Rabat-Salé-Kénitra et de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, dans la région de Fès-Meknès au cours du troisième trimestre, puis Safi-Essaouira et Agadir durant le 4ème trimestre.

Commentaire Facebook