Remaniement gouvernemental: ce qu’on en sait à aujourd’hui

Le prochain remaniement gouvernemental ne risque pas de tarder d’autant plus que, conformément à la volonté royale, la rentrée en est la perspective de mise en oeuvre.

Donc les tractations battent leur plein et, avec, les spéculations de tous genres. En la matière il n’y a donc pas de place pour des certitudes. Mais il y a des hypothèses, ou informations, plus probables et crédibles que d’autres.

Voici ce que nous en retenons à Consonews:

-Réduction du nombre des portefeuilles actuels à un nombre autour de 30

-Suppression des secrétariats d’Etat et leur transformation en Agences autonomes

-Maintien des mêmes partis aujourd’hui constituant l’alliance gouvernementale

-Les noms sortants: black out total sauf du côté du PJD où l’on annonce le départ certain de Lahcen Douadi et moins certainement de Mustapha Khalfi et Jamila Moussali

Pour ce qui est de l’orientation générale, ces faisceaux d’indices permettent de déduire qu’il s’agit de donner plus d’agilité à l’action gouvernementale, de rendre la constitution de l’équipe exécutive moins sujette aux tractations politiciennes et surtout de prémunir les grands chantiers, et plus globalement le développement du pays, des blocages qui peuvent en naître.

Commentaire Facebook

Commentaires: 0

Votre Email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués par *