Lydec reçoit pour la deuxième fois le trophée Lalla Hasnaa du « Littoral Durable »

Nouvelle distinction en matière de RSE pour le délégataire casablancais, Lydec. Le 13 novembre 2019, Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa, présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, a présidé, au Centre international Hassan II de formation à l’environnement à Sidi Bouknadel, la cérémonie de remise des trophées Lalla Hasnaa du « Littoral Durable » au titre de la 3ème édition.
Lydec a ainsi reçu le trophée Lalla Hasnaa du « Littoral Durable » dans la catégorie «Responsabilité Sociale et Environnementale des Organismes», pour sa galerie pédagogique « Eaucéan » qui représente une contribution concrète à la préservation du littoral.
Récompensant les meilleures initiatives en faveur du littoral, les Trophées Lalla Hasnaa de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement veulent stimuler la sensibilité à l’environnement dans un pays riche de 3.500 km de côtes et où la pression de l’homme est toujours plus forte.
A cette occasion, Jean-Pascal Darriet, Directeur Général de Lydec, a indiqué : « C’est une grande fierté pour nous de recevoir pour la deuxième fois ce trophée qui est une reconnaissance des efforts et de l’engagement des équipes de Lydec en faveur de l’éducation à l’environnement et de la préservation du littoral et des océans ».
Première du genre au Maroc, la galerie « Eaucéan » est un espace pédagogique qui a été conçu et aménagé en 2015 sur le site de la Station de prétraitement des eaux usées de Sidi Bernoussi. Cette galerie a pour vocation de sensibiliser toutes les parties prenantes (scolaires, universitaires, entreprises, élus, associations, etc.) aux différentes étapes du cycle de l’eau et de traitement des eaux usées ainsi qu’aux enjeux liés à la préservation du littoral et des océans.
« La galerie Eaucéan matérialise l’une de nos nombreuses actions menées en faveur de l’éducation à l’environnement, conformément à nos engagements pris en matière de développement durable, notamment ceux d’agir en faveur de la gestion durable des ressources naturelles dans un contexte de changement climatique et de contribuer à la transition durable de notre territoire d’ancrage », souligne pour sa part, Abdellah Talib, Directeur du Développement Durable, de la Communication et de l’Innovation à Lydec.
Pour rappel, en décembre 2014, Lydec a été distinguée lors de la 1ère édition des trophées Lalla Hasnaa du « Littoral Durable » et a reçu le 1er prix de la catégorie « Responsabilité Sociale et Environnementale de l’Entreprise » pour son projet du Système Anti-Pollution du littoral Est (SAP Est) du Grand Casablanca. Représentant le plus grand investissement de la gestion déléguée (1,45 milliard de DH), ce système a permis, dès sa mise en service en mai 2015, à la métropole d’atteindre un taux de dépollution de 100%.
Communiqué de presse
Le SAP Est a été déployé sur une distance de 24 km et se compose de deux grands intercepteurs côtiers servant à rassembler en un point 9 rejets d’eaux usées, plusieurs stations de pompage, une station de prétraitement des eaux usées à Sidi Bernoussi d’une capacité maximale de 11 m³/s et d’un émissaire marin en aval de la station d’une longueur de 2,2 km.
La réalisation de la station de prétraitement des eaux usées de Sidi Bernoussi, Eaucéan, ainsi que sa galerie pédagogique contribue à la préservation de l’océan et du littoral, en cohérence avec les objectifs de la Feuille de Route Développement Durable 2030 de Lydec. Cette dernière est structurée autour de 4 engagements et 11 objectifs au service de la transition durable du Grand Casablanca.

Commentaire Facebook

Commentaires: 0

Votre Email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués par *