Fortes pluies orageuses sur Casablanca: Les équipes de Lydec se mobilisent sur le terrain

Dès réception du bulletin météorologique de la Direction de la Météorologie Nationale annonçant des pluies de 15 à 22 mm sur le territoire du Grand Casablanca pour le 15 mai 2020, Lydec s’est mise en situation d’alerte et a renforcé ses équipes ainsi que ses moyens d’intervention sur le terrain.
Les pluies orageuses survenues les 15 et 16 mai ont été caractérisées par une pluviométrie hétérogène. Certaines zones de la ville de Casablanca n’ont connu que de faibles précipitations, alors que d’autres ont fait face à des pluies d’une très forte intensité (en particulier Moulay Abdellah, Al Adarissa à Aïn Chock et Lissasfa) qui ont saturé la capacité des réseaux d’assainissement.
Le délégataire casablancais a mis en place les moyens suivants :
 Moyens humains : 230 agents dont des cadres et des opérateurs d’intervention spécialisés dans l’assainissement ;
 Moyens matériels : 148 unités (13 hydrocureuses, 16 minicureuses, 23 motopompes, 10 pompes, 74 fourgons et fourgonnettes, 7 véhicules 4×4…).
Lydec a également renforcé la capacité de son Centre de Relation Clientèle (05 22 31 20 20) pour traiter un nombre d’appels supérieur à la normale.
Par ailleurs, suite au charriage des déchets des rues lors de cet événement pluvieux du 15 mai, les équipes de Lydec ont procédé durant la matinée du 16 mai aux opérations suivantes :
 Curage manuel des ouvrages d’assainissement ;
 Curage hydraulique de certains réseaux ;
 Nettoyage des paniers dégrilleurs des stations de pompage d’assainissement ;
 Pompage dans certains bidonvilles et zones ayant des fossés collectifs.
Assainissement des eaux pluviales : Les grands projets en cours
Compte tenu de l’insuffisance des réseaux d’assainissement pluvial face à des événements orageux de forte intensité, le Schéma directeur d’assainissement du Grand Casablanca prend en compte la réduction de l’ensemble des points sensibles au risque d’inondation.
Lydec poursuit, en effet, la mise en oeuvre progressive de plusieurs grands chantiers de renforcement des capacités de collecte des eaux de pluie. Ainsi, deux chantiers d’envergure visant à protéger la métropole contre les inondations, en lien avec les points de débordement constatés lors des pluies des 15 et 16 mai, sont en cours de réalisation et seront opérationnels en 2021 :
 Galerie de stockage des eaux pluviales à Hay Sadri :
Lancés par Lydec en décembre 2018, les travaux de réalisation de la galerie de stockage des eaux pluviales de Hay Sadri avancent conformément au planning préétabli. L’objectif de ce projet est de protéger le quartier « Hay Sadri » contre les inondations à travers le stockage durant les épisodes pluvieux d’un volume d’eaux allant jusqu’à 14.000 m³.
D’une longueur de plus de 1,3 km et d’une profondeur allant de 30 à 40 mètres, cet ouvrage majeur protégera aussi l’avenue Mohamed Bouziane et le boulevard 10 mars contre les débordements jusqu’à une intensité de pluie décennale (22 mm/heure). L’investissement s’élève à 182 millions de DH, mobilisés par la Gestion Déléguée.
Le taux global d’avancement des travaux est de 70%.
Communiqué de presse
 Système d’assainissement liquide de la Route Nationale n°1 (RN1) :
Pour accompagner l’urbanisation des zones d’Errahma et de Hay Hassani et pour lutter contre les débordements au niveau de la Route Nationale n°1 (RN1) et du quartier Lissasfa, Lydec a lancé fin 2018 le projet de mise en place d’un système d’assainissement des eaux usées et pluviales de ces zones. L’objectif est de protéger cette partie de Casablanca contre les inondations, mais aussi de collecter les eaux usées des lotissements en cours d’aménagement et ceux à venir et les acheminer jusqu’aux réseaux existants.
Les travaux ont démarré par la construction d’une station de pompage des eaux usées d’une capacité de 200 litres/s, d’une galerie souterraine d’une longueur 3,4 km et d’une conduite de 410 mètres linéaires.
Le coût de ce grand chantier s’élève à 313,5 millions de DH, mobilisés par le Fonds de Travaux et répartis ainsi :
– 237,3 millions de DH pour les travaux d’assainissement des eaux pluviales ;
– 76,2 millions de DH pour les travaux d’assainissement des eaux usées.
Le taux global d’avancement des travaux est de 40%.

Commentaire Facebook

Commentaires: 0

Votre Email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués par *