NewsService publicslide

Déchets: une gestion de proximité s’impose

El Gara (Province de Berrchid) – La meilleure solution de gestion des déchets dangereux au Maroc est celle de la proximité, a estimé, mercredi à El Gara (Province de Berrchid), Hssain Adad, chef de la division du contrôle environnemental au ministère de l’Energie, des Mines et de l’Environnement.

« La multiplication des unités de traitement des déchets industriels dangereux à proximité des usines et des sites de production est bénéfique pour la population et l’environnement en général », a indiqué M. Adad lors d’une visite à la plateforme de traitement des déchets dangereux de Geocycle Maroc d’El Gara, une filiale du Groupe LafargeHolcim Maroc.

La plateforme de prétraitement d’El Gara est la première installation au Maroc autorisée par le Département de l’Environnement en 2016 pour le traitement des déchets industriels dangereux, a-t-il mis en avant, rappelant que le renouvellement de son autorisation a été accordé le 25 mai dernier.

Ce type d’installations est très utile pour le Maroc vu les gains énergétiques qu’elles réalisent, a ajouté le responsable, notant que ces déchets doivent être valorisés énergétiquement et aussi valorisés en tant que matières premières dans le cycle de production industriel national.

Pour sa part, George Michos, directeur général de Lafargeholcim Maroc, a indiqué que l’économie circulaire et le développement durable sont au cœur de la stratégie et valeurs du cimentier, faisant part de la disposition du Groupe à s’impliquer davantage dans la filière de gestion des déchets au Maroc.

Implanté au Maroc depuis 2007, Geocycle occupe une place importante à l’échelle nationale en matière de traitement des déchets industriels et ménagers.

A ce jour, Geocycle Maroc dispose de 4 plateformes pour le prétraitement des déchets solides dangereux et banals, des déchets liquides ainsi que des déchets visqueux et pâteux, pour un investissement global de l’ordre de 200 millions de dirhams (MDH).

Il s’agit de la première plateforme de traitement des déchets dangereux, mise en place en 2007 et située au niveau du cercle El Gara (Province de Berrechid). Deux autres plateformes ont été mises en place en 2015, dédiées au traitement des déchets industriels banals et situées à Bouskoura (Province de Nouaceur) et Tanger.

Une 4ème plateforme a été mise en place en 2017 au niveau de la décharge de Oum Azza de Rabat et spécialisée dans le traitement des déchets ménagers.

Basée dans la commune de Ouled Zidane, la plateforme d’El Gara a démarré ses activités en juin 2007 avec un investissement total de 75 MDH (Hors terrain). Sa capacité de traitement nominale est de 40.000 T/an (extensible).

Cette plateforme a une superficie de 65 Ha dont 3 Ha occupés actuellement, avec un effectif de 35 personnes. Elle est certifiée selon les standards ISO 9001 & 14001 depuis décembre 2009 (TÜV) et a obtenu le label RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) en 2019.

La plateforme traite les déchets dangereux solides et liquides (Huiles, Encres, solvants, résines, Emballages plastiques et métalliques vides souillés). Ces déchets font l’objet d’une acceptation préalable selon le cahier de charge de Geocycle et conformément aux exigences du décret n° 2-14-85 du 20 janvier 2015 relatif à la gestion des déchets dangereux.

Cette plateforme est constituée de 3 ateliers de réception et de traitement des déchets industriels solides, 1 atelier de traitement des déchets liquides, 2 ateliers de stockage des déchets liquides/pâteux conditionnés en fûts et un laboratoire de caractérisation des déchets (accrédité ISO 17025 par le Comité Français d’Accréditation COFRAC en 2019).

Source: mapbusiness.ma

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page