HightechNewsslide

Amazon bannit 600 marques chinoises pour trafic de faux avis

Les entreprises étaient conscientes de leurs fraudes répétées, estime aujourd’hui le géant du web.

Amazon continue de pratiquer la tolérance zéro avec les fraudeurs. Après avoir banni les marques Aukey, Mpow ou encore Ravpower, le géant du web a récemment confirmé que ces marques ne constituaient en réalité que la partie immergée de l’iceberg. Selon le média en ligne The Verge et le South China Morning Post, Amazon aurait en effet interdit définitivement plus de 600 marques chinoises, provenant de quelque 3000 comptes vendeurs.

Endiguer la fraude et les faux avis

Si Amazon se montre aussi ferme avec ses vendeurs, c’est parce que quelques mois plus tôt, le Wall Street Journal révélait que de nombreuses marques présentes sur la marketplace américaine se livraient au trafic de faux avis. En échange d’un commentaire cinq étoiles, ces dernières offraient aux utilisateurs le remboursement de leurs achats, ou des avoirs sur leurs boutiques. Interdite en 2016, la pratique avait depuis quelques années pris des formes plus discrètes, en proposant par exemple des extensions de garantie ou des remboursements sans retour produit.

Selon un porte-parole d’Amazon, les 600 marques concernées par ce bannissement à vie auraient sciemment, et à de multiples reprises, violé les conditions générales de la plateforme au cours de ces cinq derniers mois. Il y a évidemment fort à parier que d’autres marques — sans doute plus discrètes — ont quant à elles réussi à passer à travers les mailles du filet pour des pratiques similaires.

Source: journaldugeek.com

Un commentaire

  1. Les chinois se sont de grands tricheurs , manipulateur et faussaires.
    J’ai acheté plusieurs produits chinois chez AMAZON de très mauvaises qualités Heureusement que AMAZON est très sérieux , j’ai été remboursé par AMAZON.
    Donc la meilleure chose ne pas acheter chinois tout simplement.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page