Bien-Etre SantéNewsslide

Covid 19: la vague Delta clôturée, le Maroc entre dans une période inter-vague qui ne signifie pas la fin de l’épidémie (Mouad Mrabet)

Après 19 semaines (133 jours), la vague Delta est clôturée et le Maroc est entré dans une période inter-vague, a indiqué le coordonnateur du Centre national des opérations d'urgence de santé publique au ministère de la Santé, Mouad Mrabet.

Commentant la situation épidémiologique dans un post sur Linkedh, Dr Mrabet a tenu à préciser que la clôture de la vague Delta ne veut pas dire la fin de l’épidémie, notant que « le bruit de fond continuera ».

Il a aussi rappelé que la période inter-vague précédente a été caractérisée (après avoir éliminé la brève période de la discrète résurgence des cas en rapport avec l’installation communautaire du variant Alpha qui n’a pas entraîné de vague au Maroc grâce aux mesures restrictives collectives entreprises par l’Etat) par un nombre moyen de cas de 300-400/jours soit une incidence <7 cas/100.000 hts/ semaine, un nombre de décès moyen quotidien de 5-6, un nombre moyen quotidien de Covidose grave de 29-30 et un taux de positivité global de 4%.

Le risque de contamination durant cette période n’est pas nul et aussi le risque de Covidose grave n’est pas nul, a-t-il mis en garde, notant qu' »une nouvelle vague malheureusement est très probable vue la situation épidémiologique en Europe ».

Pour éviter ce risque, Dr Mrabet appelle à la poursuite de la vaccination et des mesures préventives individuelles (masque, lavage des mains, hygiène et distanciation), ainsi qu’au respect du protocole thérapeutique national qui demeurent les solutions face à l’épidémie.

Il a aussi relevé que le non-respect de ces mesures mettra en danger la santé des personnes concernées, celle de leurs proches et de tous les Marocains.

Au total, la vague Delta a entraîné en 19 semaines 419.494 cas, dont 4.3% de Covidose grave et un nombre total de décès de 5430, soit une létalité de 1.3%, a-t-il rappelé, notant que la létalité relative a été réduite durant cette vague par rapport à la première vague de transmission communautaire de 27.7%.

La première hypothèse qui peut expliquer cette réduction est la vaccination, a estimé Dr Mrabet, expliquant que la population marocaine complètement vaccinée au départ de la vague était de 23%, deux semaines avant le pic des contaminations était de 26%, et deux semaines avant le pic des décès était de 28%.

Source: MAP

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page