Finances-CréditNewsslide

Transferts d’argent des migrants: montant record de 590 milliards de dollars en 2021

Selon la Banque mondiale, les transferts des migrants vers les pays pauvres devraient atteindre cette année près de 590 milliards de dollars. Ce montant record représente une hausse de 7,3 % par rapport à 2020, qui avait connu un repli de 1,7 %. Cet article est une revue de presse du journal français Les Echos.

Les transferts d’argent des migrants battent un nouveau record historique. C’est ce rapporte le journal français Les Echos dans l’une de ses récentes publications sur son site internet, citant un rapport de la Banque mondiale. «Grâce à la reprise économique des pays industrialisés, les transferts d’argent des migrants vers les pays pauvres, devraient atteindre 589 milliards de dollars cette année, soit une hausse de 7,3 % par rapport à 2020 où la pandémie de Covid-19 avait occasionné un repli de 1,7 %», explique le journal, ajoutant que pour la deuxième année consécutive, les envois sont tels qu’ils dépassent le montant des investissements directs étrangers (IDE) et de l’aide publique au développement.

On apprend que par région, c’est l’Amérique latine et les Caraïbes, avec 126 milliards de dollars de transferts, qui enregistrent la plus forte hausse (+21,6 %). Lesechos.fr fait remarquer que cette région bénéficie de la forte reprise économique des Etats-Unis, premier pays d’accueil des migrants (52 millions de personnes). «L’augmentation, aux Etats-Unis, de 8 % des gains hebdomadaires moyens pour tous les employés du secteur de la construction, où les Hispaniques sont largement employés, explique en partie cette tendance de mars 2020 à septembre 2021», détaille la Banque mondiale.

Notons qu’avec 159 milliards de dollars, les pays d’Asie du Sud demeurent encore la première région de destination des envois d’argent. «La hausse des prix du pétrole et la reprise économique des pays membres du Conseil de coopération du golfe (Arabie Saoudite, Oman, Emirats Arabes Unis, Qatar, Koweït, Bahreïn), qui emploient plus de la moitié des migrants d’Asie du Sud, expliquent ce résultat», indique la Banque mondiale.

L’institution poursuit en faisant observer que les flux ont bondi de 9,7 % au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (62 milliards de dollars), de 6,2 % en Afrique subsaharienne (45 milliards) et de 5,3 % en Europe et en Asie centrale (67 milliards).

La Banque mondiale constate, toutefois, qu’il y a un obstacle lié au coût encore trop élevé des transferts d’argent. «Le coût de l’envoi de 200 dollars s’élevait en moyenne à 6,4 % du montant transféré au premier trimestre 2021. Envoyer de l’argent en Afrique subsaharienne (8 %) est le plus cher, en transférer en Asie du sud (4,6 %) est le moins onéreux», conclut l’institution financière internationale.

Source: Le 360

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page