Bien-Etre SantéNewsslide

Une nouvelle politique du médicament en cours de finalisation au Maroc

Le ministère de la Santé et de la protection sociale finalise le projet d’une nouvelle politique du médicament au Maroc. Les détails dans cette revue de presse du quotidien Al Akhbar.

«Une nouvelle politique du médicament efficiente et efficace, permettant l’accès des Marocains aux médicaments». Tel est l’objectif du projet que le ministère de la Santé et de la protection sociale serait en train de finaliser avant sa présentation au chef du gouvernement Aziz Akhannouch. Avec une vision claire et des objectifs bien déterminés, «le projet de la nouvelle politique du médicament au Maroc répondra aux attentes et aux besoins des citoyennes et des citoyens et permettra à l’industrie pharmaceutique d’être efficiente».

Ce projet, qui s’inscrit dans les recommandations de la mission exploratoire temporaire parlementaire formée par le parlement lors du précédent mandat, sera concrétisé en collaboration avec tous les intervenants dans le circuit, rapporte le quotidien Al Akhbar dans son édition du week-end des 20 et 21 novembre.

Et de souligner que le projet sera aussi au centre des débats des assises nationales du médicament et des produits de santé qui seront organisées après la présentation de ce projet au chef du gouvernement. Les débats porteront sur les moyens d’encourager et de renforcer la production locale des médicaments, l’instauration d’une préférence nationale pour les médicaments et appareils médicaux produits au Maroc et la préservation et l’amélioration des procédures d’achat des médicaments pour le secteur public en termes de gestion et d’indépendance.

A ce propos, précisent les sources du quotidien, les projets de loi et les décrets d’application et la mise en œuvre des politiques publiques relatives au secteur feront l’objet de coordination entre le ministère et les différentes parties prenantes du secteur pharmaceutique et du médicament au niveau national.

Cette réforme vise l’accompagnement du chantier de la généralisation de la couverture sociale, l’accélération de l’activation de l’assurance maladie obligatoire dans le pays et l’anticipation des défis majeurs actuels et à venir.

Durant la période de la pandémie, rappelle le quotidien, l’industrie nationale du médicament a contribué à la couverture de 70% des besoins du Maroc. Autant dire que la nouvelle politique du médicament au Maroc aura pour objectif de répondre aux aspirations et aux défis actuels et futurs.

Source: Le 360 

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page