Exclusif! La prochaine bombe d’Uber!

On le sait, là où il va, Uber chamboule les marchés et déstabilise les ordres établis. Il ne compte pas faire exception du Maroc. Mieux, ou pis, cette action encore en préparation d’Uber risque à terme de tourner définitivement la page du transport réglementé sujet à agrément et au prix encadré.

En effet, d’après les sources de Consonews, « Uber serait sur le point de signer une convention avec les autorités publiques pour permettre d’intégrer le transport public parmi les activités admises dans le cadre de l’auto-entreprenariat ».

Autrement dit, tout jeune chercheur d’emploi peut dès demain devenir chauffeur de taxi, plus besoin d’agrément du ministère de l’Intérieur, il suffit d’être déclaré au fisc en tant qu’auto-entrepreneur, au même titre que les autres métiers de peintre, plombier, etc. Une idée de génie!

« Nous avons eu des discussions positives avec les autorités sur la manière dont Uber peut bénéficier aux passagers et aux chauffeurs et comment le Maroc peut bénéficier d’Uber en terme de création d’opportunités économiques et de retombées positives sur le tourisme. Notre ambition est d’offrir aux marocains en tant que passagers un service technologique permettant un transport sûr et aux jeunes sans emploi une opportunité économique », explique à cet effet Meryem Belkziz, General Manager Uber Maroc.
Si le concept semble bien verrouillé, il risque néanmoins de faire sortir de leurs gonds les taxieurs traditionnels. Mais qu’est ce qui empêcherait ces derniers de se mettre à leur tour à l’auto- entrepreneuriat?
A suivre.

Commentaire Facebook