Finances-CréditHightechNewsService publicslide

Monétique: l’activité garde le cap !

L’activité monétique au Maroc a poursuivi sa reprise post-covid pour signer une belle performance durant les neuf premiers mois de 2022, laissant présager une fin d’année prometteuse.Cette activité, qui comprend les opérations de retrait d’espèces sur le réseau des guichets automatiques, les opérations de paiement auprès des commerçants et eMarchands, les opérations de paiement sur les guichets automatiques bancaires (GAB) et les opérations de Cash Advance, par cartes bancaires, marocaines et étrangères, au Maroc, a notamment profité de la fulgurante ascension du e-commerce en cette période et l’engouement pour l’e-paiement.A en croire les récents chiffres du Centre Monétique interbancaire (CMI), les réalisations globales de l’activité monétique ont atteint 381,4 millions d’opérations pour un montant global de 315,3 milliards de dirhams (MMDH) à fin septembre 2022.Il s’agit d’une progression de 17% en nombre d’opérations et de 14,6% en montant par rapport à la même période de l’année 2021, précise le Centre dans son rapport sur l’activité monétique.Cette croissance est le résultat de plusieurs facteurs, a affirmé Ismail Bellali, directeur général du CMI, dans un entretien accordé à la MAP, citant l’augmentation du nombre de cartes de paiement émises par les banques marocaines et les actions d’animation pour la promotion du paiement par carte bancaire.L’amélioration des paiements électroniques est aussi attribuable à l’extension du réseau des commerçants acceptant le paiement sur les terminaux de paiement électronique (TPE), le paiement sans contact qui a rendu possible le paiement rapide des petits, le fort développement du paiement via internet, en plus de l’adoption des grands facturiers, que sont les opérateurs télécom et les établissements de distribution d’eau et d’électricité, du paiement en ligne, a-t-il détaillé.M. Bellali met également en avant les facteurs de la digitalisation et la modernisation des administrations, ainsi que la forte reprise des cartes étrangères due au retour des touristes et des Marocains résidant à l’étranger.Source: MAP

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page