Bien-Etre SantéNewsService publicslide

Pharma Day : 5 recommandations clés pour atteindre la souveraineté sanitaire

La quatrième édition du Pharma Day a clôturé ses travaux le 8 décembre à Rabat. Ce rendez-vous important pour les fabricants de médicaments a rassemblé plus de 200 participants en présence de plusieurs experts et responsables gouvernementaux. Sur la base des débats et des échanges, la FMIIP a émis quelques recommandations.

Organisée par la Fédération Marocaine de l’Industrie et de l’Innovation Pharmaceutiques (FMIIP) (www.fmiip.org), en collaboration avec le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale, et placée sous le thème : «refonte du système national de la santé : comment développer une  industrie pharmaceutique locale forte au service de la souveraineté sanitaire?», cette manifestation a connu la participation de plusieurs responsables, notamment le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Pr. Khalid Ait Taleb, le Président du Conseil de la Concurrence, M. Ahmed Rahhou, le Directeur Général de l’Agence Nationale de l’Assurance Maladie (ANAM), Dr. Khalid Lahlou, et le Président de la CGEM, M. Chakib Alj. 

L’événement a également rassemblé plusieurs acteurs de l’écosystème de la Santé : médecins, pharmaciens et fabricants de médicaments, de dispositifs et équipements médicaux. A l’occasion de cette rencontre, les participants ont abordé les enjeux liés à la mise en œuvre du chantier de la protection sociale et au développement de la fabrication locale, nécessaire pour assurer l’accès équitable de tous les citoyens aux soins de santé. 

Lors de sa prise de parole, la vice-présidente de la Fédération africaine de la Santé et invitée spéciale de cette édition, Mme Clare Omatseye, a salué l’engagement royal dans le cadre du parachèvement de la réforme des filets sociaux, en insistant sur le potentiel de développement que présente l’industrie pharmaceutique marocaine notamment avec la réalisation de la future méga-usine panafricaine de fabrication de vaccins, dont l’objectif est de faire du pays un champion africain. “La ZLECA, visant à créer un marché unique de biens et services à travers la libre circulation des personnes, constitue de ce fait une belle opportunité pour les fabricants locaux, notamment au Maroc”, affirme-t-elle.   

Afin de mener à bien cette réforme, plusieurs recommandations visant le renforcement de la souveraineté sanitaire ont été formulées par les différents participants afin de : 

  • Faire de la fabrication locale du médicament un véritable catalyseur du développement du secteur à travers l’application de la préférence nationale et l’optimisation du processus réglementaire ; 
  • Impliquer les différents acteurs privés concernés par le chantier de la couverture santé universelle lors de la mise en œuvre de ses différentes phases, afin d’assurer un approvisionnement continu en produits médicaux essentiels ; 
  • Créer une synergie entre les multiples acteurs de la chaîne de valeur du médicament qui composent l’écosystème de l’industrie pharmaceutique ;
  • Favoriser le partenariat et la coordination entre les acteurs privés et publics dans le cadre de l’élaboration de la politique de Santé et la réalisation des différents chantiers en cours ; 
  • Privilégier le partenariat public-privé pour une meilleure accessibilité aux soins de santé et une prise en charge optimale des patients.

Enfin, les participants à ce rendez-vous annuel se sont félicités de l’exploit historique de l’équipe nationale à la Coupe du Monde 2022. Ils ont ainsi salué le management fédérateur du sélectionneur national Walid Regragui et l’esprit solidaire et collectif des joueurs, tout en appelant à en tirer les enseignements qui peuvent être transposables à d’autres domaines, afin de libérer le potentiel de production et faire du Maroc une plateforme régionale du médicament. 

1ère association du secteur, fondée en 1985, la FMIIP (ex AMIP) s’engage depuis plus de 35 ans pour la valorisation de l’industrie pharmaceutique nationale et rassemble les principaux laboratoires marocains, et les multinationales disposant de sites de production de médicaments dans le pays. Les membres de la FMIIP représentent également plus de 260 groupes étrangers. La FMIIP est également la première fédération sectorielle de l’industrie pharmaceutique à la CGEM.

Source: Communiqué officiel

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page