Culture LoisirsHôtels-VoyagesNewsslide

Évolution verte sur deux roues : PIKALA trace une nouvelle voie pour la mobilité urbaine

L’association Pikala, en collaboration avec le Conseil communal de Marrakech, a dévoilé une initiative audacieuse visant à replacer le vélo au cœur de la vie citadine. Avec cette stratégie tournée résolument vers l’avenir, Pikala aspire à faire de Marrakech une ville pionnière en matière de durabilité et de respect de l’environnement.

Les 16 et 17 mai derniers, Pikala a organisé une série d’ateliers et de séminaires au Palais Municipal, réunissant des représentants clés du paysage culturel, social et urbain de Marrakech. Parmi les personnalités présentes, nous pouvons citer Mme Merle Ven Eerden, représentante du département de la Culture au sein de l’ambassade du Royaume des Pays-Bas, Mme Atika Bousetta, vice-maire de Marrakech, Thijs Broers, architecte paysagiste de l’entreprise néerlandaise Goudappel, et Bart Bos, responsable qualité chez Goudappel. Tous ont participé à un séminaire novateur de deux jours sur la révolution cycliste à Marrakech.

Ces ateliers avaient pour objectif de dynamiser la place du vélo dans la cité ocre. En rassemblant citoyens, urbanistes, politiciens et acteurs locaux autour d’un objectif commun, ces rencontres ont favorisé l’échange de pratiques et d’idées pour rendre la ville plus accueillante aux cyclistes.

M. Thijs Broers, architecte paysagiste néerlandais, a souligné que « Marrakech a été une grande surprise pour moi en termes de dynamique de circulation. Cette session était très inspirante, et il est formidable de voir comment les participants explorent et produisent des idées plus innovantes et visionnaires au cours de l’atelier ».

Cantal Bakker, fondatrice de Pikala, a déclaré de son côté : « C’était très intéressant de travailler directement avec les techniciens de la ville de Marrakech. De nombreuses nouvelles idées d’infrastructures cyclables ont été discutées et nous déploierons tous nos efforts pour les aider à réaliser ces ambitions. J’ai également été agréablement surprise par l’engagement de la jeunesse envers leur ville et leur imagination pour faire de Marrakech une ville plus adaptée aux vélos ».

Les recommandations innovantes issues de ce séminaire ont été présentées comme suit : la mise en place d’une piste verte à Marrakech, la création d’un circuit écotouristique reliant la place Jemaa el-Fna au Jardin de la Ménara, la création d’une piste éco-historique célébrant l’histoire de la ville tout en favorisant un mode de vie respectueux de l’environnement, le réaménagement de l’Avenue Mohamed V pour rendre la circulation plus sûre et accessible aux cyclistes, la mise en œuvre d’une perspective visionnaire pour une connexion cyclable au Jardin Majorelle et la création d’un nouveau quartier d’activités animé à Bab Doukkala, ainsi que la création du circuit de la Ménara, une voie exclusivement réservée aux vélos au sein des luxuriants jardins de la Ménara.

Investir dans le vélo répond à une nécessité contemporaine : face à la croissance urbaine et à l’urgence environnementale, le vélo se positionne comme une solution pragmatique et innovante. Avec cette initiative, Marrakech se place à l’avant-garde du mouvement, affirmant ainsi sa volonté de devenir une ville plus verte et plus durable.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page