ImmobilierNewsService publicslide

Casablanca : 5 millions de tonnes de déchets inertes abandonnés par les promoteurs immobiliers

La ville de Casablanca est confrontée à un sérieux problème environnemental, avec l’accumulation de 5 millions de tonnes de déchets inertes laissés en héritage par les promoteurs immobiliers. Selon Assabah, le ministère de l’intérieur devra débloquer 150 millions de dirhams pour nettoyer la ville de cette montagne de débris qui s’est amassée au fil de cinq années dans différents quartiers.

Les promoteurs immobiliers de Casablanca construisent des logements, les vendent, puis quittent les lieux en laissant derrière eux d’énormes quantités de déchets inertes, tels que des briques, du béton, des tuiles, et d’autres matériaux de construction. Ces déchets sont déversés clandestinement la nuit dans divers quartiers de la ville par des camions, sans se soucier des conséquences environnementales ou des désagréments causés aux habitants.

Cette accumulation de déchets de construction et de démolition atteint jusqu’à 3 mètres de hauteur dans certaines zones, totalisant ainsi 5 millions de tonnes. Cette situation pose de graves problèmes environnementaux et de gestion aux conseils municipaux, aux arrondissements et aux autorités administratives.

Pour tenter de résoudre cette crise, les élus et les autorités locales ont temporairement opté pour des solutions telles que la location de chargeuses et de camions pour transporter ces déchets vers la décharge publique de Mediouna. Les sociétés chargées de la gestion des déchets ménagers, Arma et Averda, se sont portées volontaires pour accomplir cette « mission exceptionnelle » à la demande de la présidente du conseil de la ville.

Ahmed Afilal, adjoint au maire de Casablanca en charge de la propreté, a déclaré que « les déchets inertes constituent l’un des défis auxquels est confrontée la commune, et que lors des précédents mandats, ces types de déchets avaient été séparés des ordures ménagères. Dans le cadre de la continuité de l’administration municipale, la mairie travaille sur différentes solutions en coordination avec le ministère de l’intérieur, les autorités locales et les sociétés chargées de la propreté pour résoudre ce problème. »

Il a également précisé que le conseil de la ville est en train de finaliser l’acquisition d’un terrain pour enfouir les déchets inertes. La première étape consiste à collecter les 5 millions de tonnes de ces déchets par les sociétés de gestion des déchets mentionnées précédemment.

Le financement de ce projet, d’un montant de 150 millions de dirhams, sera pris en charge par le ministère de l’intérieur, avec les deux sociétés chargées de la collecte des déchets devant les placer dans des conteneurs à ordures au coût de 120 dirhams par tonne.

Pour imposer une discipline aux promoteurs immobiliers et aux particuliers effectuant des aménagements dans leurs maisons, le conseil de la ville a également pris la décision ferme d’exiger le paiement préalable d’une redevance pour bénéficier du service de la collecte et du transport des déchets inertes vers la nouvelle décharge de Nouaceur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page