ImmobilierNewsslide

Incertitude à venir dans l’aide au logement : prévisions des promoteurs immobiliers sur trois à six mois.

La récente annonce du nouveau dispositif d’aide au logement, prévu pour janvier 2024, a créé un climat d’attentisme prédominant sur le marché immobilier. Les promoteurs signalent une vague d’annulations de réservations pour les unités construites dans le cadre du programme précédent de logement social.

Au cours des dernières semaines, de nombreux acheteurs potentiels de logements sociaux ont reporté leurs projets d’achat immobilier dans l’espoir de bénéficier des subventions du nouveau programme d’aide au logement, qui entrera en vigueur en janvier 2024. Il est important de noter que cette aide est fixée à 100 000 dirhams pour l’acquisition d’un logement d’un prix de vente inférieur ou égal à 300 000 dirhams TTC, et à 70 000 dirhams pour un logement compris entre 300 000 et 700 000 dirhams.

Les promoteurs immobiliers attribuent ce climat d’attentisme à un déficit de communication, soulignant que les gens ne font pas encore la distinction entre l’actuel programme de logements sociaux (au prix de 250 000 dirhams) et le nouveau dispositif. Contrairement à l’ancien programme basé sur une convention entre l’État et les promoteurs, le nouveau programme encourage les promoteurs à produire des logements vendus à 300 000 dirhams TTC, sans convention ni cahier des charges. Désormais, l’acheteur bénéficiera d’une aide de 100 000 dirhams.

Certains promoteurs estiment qu’il sera difficile de produire des logements identiques à ceux du programme précédent et de les vendre à 300 000 dirhams tout en couvrant tous les impôts (environ 70 000 dirhams). Pour maintenir leurs marges, les promoteurs envisagent de se tourner vers des petites villes où le coût du foncier est moindre, ou de produire des logements de taille plus réduite, inférieure à 50 mètres carrés. Dans certaines zones, le nouveau dispositif pourrait stimuler le segment du logement locatif, en particulier des studios, plutôt que celui destiné à la résidence principale. En attendant une clarification du marché, la période d’incertitude entre les deux programmes pourrait durer de trois à six mois selon les projections des professionnels.

Source :  Le360

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page