NewsService publicslide

Benmoussa interdit aux enseignants grévistes de faire des heures supplémentaires dans le secteur privé

Le ministère de l’Éducation nationale a récemment émis une interdiction empêchant les enseignants du secteur public de participer à des heures supplémentaires dans des établissements privés. Cette mesure, annoncée à travers une circulaire, constitue une sanction indirecte à l’encontre des enseignants participant à la grève qui affecte actuellement le secteur éducatif.

Selon les informations rapportées par le quotidien Al Akhbar le 22 décembre, les directeurs des académies régionales de l’Éducation nationale ont informé les directeurs d’établissement de la révocation de toutes les autorisations permettant aux enseignants du secteur public de travailler dans le secteur privé, particulièrement pour des heures supplémentaires, au cours de l’année scolaire 2023/2024. Ces autorisations ont été annulées à partir du 20 décembre, et le renouvellement ne sera désormais possible que pour les enseignants travaillant exclusivement dans leurs établissements d’origine.

Cette décision survient après 13 semaines de grève des enseignants, entraînant une perte d’environ 300 heures d’enseignement pour environ sept millions d’élèves répartis dans 12 000 établissements primaires, collèges et lycées. Alors que la fin du premier semestre scolaire approche, les conséquences de ces perturbations sont importantes, avec une perte totale de deux milliards et 100 millions d’heures d’enseignement difficiles à récupérer, compte tenu du temps restant pour le semestre si les enseignants décident de reprendre le travail.

Le 21 décembre, des centaines d’enseignants ont manifesté à Rabat pour exprimer leur opposition à l’accord signé le 10 décembre entre le gouvernement et les syndicats, qui visait à améliorer les salaires. Au cours de cette manifestation, des slogans ont été scandés contre le statut unifié des fonctionnaires de l’Éducation nationale. Les manifestants ont également réclamé le retrait définitif de ce statut, une amélioration de l’école publique et une réduction des heures de travail.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page