NewsService publicslide

Casablanca : Mohamed Mhidia suspend plusieurs projets de développement en raison de non-conformités

Le wali de Casablanca, Mohamed Mhidia, a pris la décision de suspendre le lancement de plusieurs projets d’aménagement jusqu’à ce que les remarques formulées concernant leurs cahiers des charges soient prises en considération. Cette mesure s’inscrit dans le cadre du vaste processus de réorganisation entrepris par le nouveau wali au sein de la capitale économique.

Selon un article d’Assabah du vendredi 22 décembre, Mohamed Mhidia, accompagné de directeurs et de responsables de la wilaya, a tenu des réunions avec des chefs de service et des responsables de commune au cours des derniers jours. Au cours de ces réunions, une analyse approfondie a été effectuée sur les documents administratifs, les plans et les cahiers des charges relatifs à divers projets et programmes liés aux infrastructures et équipements de la métropole. Des ajustements ont été apportés aux cahiers des charges de certains projets élaborés par les services de la ville.

Les sources d’Assabah indiquent que Mohamed Mhidia s’est montré insatisfait de plusieurs projets programmés à Casablanca, en particulier ceux liés aux transports, aux routes et aux artères de la ville prévus dans le budget de l’exercice 2023. Il a donc recommandé la suspension de ces projets jusqu’à ce que les remarques formulées au cours des réunions soient prises en compte.

Selon le journal, à l’exception des travaux au niveau de la grande ceinture dans l’arrondissement de Hay Mohammadi, sept autres projets d’artères ont été suspendus en raison de non-conformités aux exigences techniques, financières ou de délai.

Par ailleurs, Assabah souligne que la commune a alloué un budget conséquent pour poursuivre et achever les travaux de réaménagement du boulevard Zerktouni, l’une des artères les plus importantes de la métropole. Ce projet, stratégique pour la ville dans le domaine des infrastructures de transport, avait obtenu un prêt de près de 2 milliards de dirhams de la Banque mondiale en 2017. Les chantiers prévus ne se limitent pas aux trémies, mais englobent également le réaménagement des artères adjacentes afin d’optimiser la circulation.

Source :

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page