Auto-MotoNewsslide

Batteries électriques: haro des Chinois sur le Maroc

Le Maroc suscite un intérêt croissant parmi les investisseurs chinois opérant dans le secteur des batteries pour véhicules électriques. La dernière entreprise à rejoindre ce mouvement est BTR New Material Group, une filiale du China Baoan Group, un leader mondial dans la fabrication de matériaux d’électrodes lithium-ion (Li-ion). Vendredi dernier, BTR a annoncé son intention de construire une usine de cathodes au Maroc, avec un investissement colossal de près de 500 millions de dollars.

L’usine, dotée d’une capacité de production annuelle de 50 000 tonnes de cathodes, sera érigée dans la zone industrielle de Tanger Automotive City, selon les informations relayées par le média chinois Yicai Global, citant le groupe chinois. BTR supervisera tant l’investissement que la construction, tandis que l’exploitation sera confiée à une société marocaine créée par Bnuo International Holding, une unité de BTR et fournisseur de Tesla, la célèbre marque automobile américaine.

BTR ambitionne de tirer profit de la position stratégique du Maroc, qui lui permettra de desservir le marché local ainsi que le marché européen du véhicule électrique, en plein essor. Le Maroc bénéficie également d’un avantage comparatif en termes de coûts de production et de main-d’œuvre qualifiée.

BTR n’est pas le seul géant chinois à s’intéresser au secteur des batteries électriques au Maroc. D’autres acteurs majeurs ont également annoncé leur intention de s’implanter dans le pays, dans le cadre d’une stratégie d’expansion à l’étranger face à la concurrence intense en Chine.

Parmi eux, CNGR Advanced Material Company, l’un des leaders mondiaux dans la production de composants de batteries pour véhicules électriques, prévoit la construction d’un complexe de production et de recyclage de composants de batteries à Jorf Lasfar, en partenariat avec le fonds d’investissement royal Al Mada.

Le groupe Guangzhou Tinci Materials Technology, l’un des plus grands producteurs d’électrolytes et de produits chimiques électrolytiques pour batteries au lithium, investira 2,8 milliards de dollars dans la construction d’une usine.

Enfin, Gotion High-Tech a pour projet la construction d’une usine d’une capacité de production annuelle d’environ 100 gigawattheures (GWh) de batteries pour véhicules électriques à Bouknadel d’ici 2030.

Avec ces investissements majeurs, le Maroc émerge comme un acteur central dans la chaîne de valeur de la mobilité verte, renforçant ainsi sa coopération économique avec la Chine.

Source: maroc-diplomatique.net

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page