Food-BoissonsNewsslide

Consommation: l’envolée des prix de la viande fait débat au Parlement

Lors d’une séance plénière à l’hémicycle du Parlement du Royaume, la question épineuse de la hausse des prix de la viande rouge a été soulevée par une députée de l’opposition. Dans un contexte où malgré les efforts du gouvernement, les prix continuent de grimper, l’élue de l’opposition appelle à une intervention urgente pour stabiliser la situation. Al Akhbar rapporte les détails de cette interpellation.

Le groupe des députés du Parti du progrès et du socialisme (PPS), représentant l’opposition à la Chambre des représentants, exprime son inquiétude face à une flambée des prix de la viande rouge et demande au gouvernement d’agir, particulièrement à l’approche de la saison estivale.

Dans une lettre adressée au ministre de l’Agriculture, Mohamed Sadiki, la députée Nadia Touhami du PPS a souligné une augmentation sans précédent des prix des viandes rouges malgré les mesures prises par le gouvernement pour faciliter leur importation, notamment en réponse à la baisse de l’offre locale due à la sécheresse.

En se référant à des données statistiques, la députée a exposé l’évolution des prix, notant que la viande ovine se vendait à 120 dirhams le kilogramme tandis que la viande bovine était à 90 dirhams le kilogramme.

Elle a également écarté la possibilité d’une baisse des prix dans les semaines à venir, en particulier en prévision de l’Aïd Al-Adha.

Face à cette situation, la députée appelle le gouvernement à mettre en place des mesures d’urgence pour assurer la stabilité des prix, craignant que l’augmentation persiste, surtout pendant la saison estivale marquée par de nombreuses célébrations familiales.

En réponse, Mustapha Baitas, porte-parole du gouvernement, a annoncé lors d’un point de presse à l’issue de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement que l’Exécutif prévoyait de doubler le nombre de moutons importés pour l’Aïd Al-Adha cette année, avec une estimation initiale de 600 000 ovins, un chiffre pouvant être révisé à la hausse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page