Formation-CarrièreNewsslide

Accidents de travail: Plus de 2 000 décès annuels au Maroc!

Les statistiques alarmantes révélées à l’occasion de la Journée mondiale de la sécurité au travail, célébrée le 28 avril, mettent en lumière une réalité préoccupante au Maroc : plus de 2 000 décès annuels sont attribués aux accidents du travail et aux maladies professionnelles. Chaque année, le pays enregistre environ 45 000 accidents du travail, selon des données relayées par Al Ahdath Al Maghribia.

Ces chiffres, dévoilés par l’Organisation démocratique du travail (ODT), soulignent que le coût des accidents du travail représente 4,5 % du produit national brut (PIB). Ali Lotfi, Secrétaire général de l’ODT, pointe du doigt plusieurs facteurs contributifs à cette situation inquiétante, notamment l’obsolescence de certaines législations, l’absence de contrôle efficace, ainsi que la faiblesse des dispositifs de prévention et de responsabilité sociale des entreprises.

Lotfi exhorte le gouvernement et le ministère du travail à réviser les lois obsolètes, adaptant ainsi le cadre réglementaire aux mutations économiques et environnementales. Il appelle également à l’adoption de mécanismes globaux de gestion de la sécurité et de la santé au travail, favorisant la collaboration entre les travailleurs et les entreprises, ainsi que la mise en place de mesures légales et de gestion pour garantir l’application des normes de sécurité et de santé.

Par ailleurs, l’ODT souligne les lacunes dans la collecte de données précises et transparentes, en raison du non-respect du système de déclaration et de sa complexité, ainsi que des indemnisations insuffisantes. Malgré son caractère obligatoire pour les entreprises du secteur privé, l’adhésion des travailleurs à la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS) reste faible. En conséquence, le nombre de salariés déclarés à la CNSS ne dépasse pas 4 millions, avec seulement 316 000 entreprises adhérentes, en plus de 565 000 fonctionnaires civils.

Les données des compagnies d’assurance marocaines révèlent que le nombre d’accidents du travail déclarés atteint 45 000 par an, causant 2 000 décès. L’assurance contre les accidents du travail demeure limitée dans le secteur privé, avec un taux de risque 2,5 fois supérieur à celui des pays du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, avec 47,8 accidents mortels pour 100 000 travailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page