Les tampons pour femmes potentiellement toxiques

Nous l’avons déjà annoncé pour les couches bébés (Des résidus toxiques dans les couches bébés!!). Mais il semble que le problème des résidus toxiques dans les couches et serviettes hygiéniques ne concernent pas que les enfants mais aussi les mamans et les femmes plus généralement. Ainsi, hier, la chaîne française France5 diffusait une enquête sous le titre « Tampon, notre ennemi intime ». Une enquête qui intervient un an après des tests de l’association française 60 millions de consommateurs faisant apparaître l’existence de résidus toxiques dans les tampons pour femmes!
Le document France5 va plus loin car il présente le témoignage de deux femmes qui racontent « l’enfer qu’elles ont vécu, après avoir contracté un syndrome du choc toxique », rapporte RTL sur son site internet. Le syndrome du choc toxique est « une maladie qui peut entraîner la mort et dont on ne connaît pas vraiment les causes. Si ce n’est qu’elle intervient après la pause d’un tampon, au-delà de 4 heures consécutives », expliquait de son côté le professeur Gérard Lina, spécialiste du sujet.
Il est à signaler à ce propos que la composition de ces produits n’est pas connue et sa révélation ne semble pas exigée par la réglementation. Ce qui constitue un double danger pour les consommatrices.
A ce propos, une pétition lancée en août 2015 par une jeune étudiante du nom de Mélanie Doerflinger fait fureur sur le net. Elle a à ce jour recueillies près de 260.000 signatures.
Au Maroc, le scandale des couches bébés n’a fait réagir personne sauf le ministère de l’Industrie contacté par Consonews. Quant aux marques, il ne faut pas trop leur demander non plus!
On comprendra donc mieux que le black out sur les tampons ne fasse pas grand bruit!!