Finances-CréditNewsService publicslide

Déficit Budgétaire : Jettou relativise les « prouesses » de Benkirane!

Driss Jettou, président de la Cour des Comptes, relativise la pertinence des taux de déficits budgétaires affichés par le gouvernement.  L’ancien Premier Ministre jette par là indirectement le discrédit sur ce que Abdelilah Benkirane, Chef de Gouvernement sortant, considère comme étant l’une des réalisations majeures. En effet, ce dernier, à coups de coupes budgétaires, d’augmentation de taxes et baisses de subventions au pouvoir d’achat, avait réussi à afficher un taux de déficit en baisse par rapport au début de son mandat.

Or, d’après la Cour des Comptes, et son président qui intervenait hier devant le Parlement, ces indicateurs ne reflètent pas fidèlement l’état réel des finances publiques. En effet, dans ses calcules, le gouvernement n’intègrent pas des sommes faramineuses nées du remboursement de TVA du aux entreprises et des factures non payées relatives à des commandes de publiques. En chiffres et pour avoir une image fidèle du déficit il faudra rajouter aux 40,56 milliards de dirhams actuels la somme de 24,5 milliards (crédit TVA) et de 7 milliards de dirhams (arriérés de paiement), soit un déficit dépassant les 70 milliards de dirhams!

Donc le contribuable moyen aura vu son pouvoir d’achat sacrifié pour pas grand chose finalement!

Bouton retour en haut de la page