Boycott/Marques : Akhannoch défend les producteurs de lait

« 470.000 agriculteurs travaillant dans le lait ne pourra les arrêter ni Internet ni quoi que ce soit d’autre ». C’est en ces termes qu’Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture, prend position par rapport à la polémique de plus en plus inquiétante de boycott de certains produits nationaux dont le lait de la marque Centrale Danone. Ces propos ont été tenus hier au SIAM de Meknès à l’occasion de la conférence de lancement du programme d’agrégation Centrale Danone baptisé Fellah Bladi.

Le ministre ajoute que la filière tire sa force de la terre et du fait qu’elle soit au contact de la réalité et du concret (NDLR. VS le virtuel que représentent les réseaux sociaux). « La réalité est qu’on a besoin du lait chaque matin et soir. Le Maroc a la chance d’être autosatisfait  en la matière grâce aux efforts des différents industriels de la taille de Centrale Danone », explique-t-il avant de conclure: « il faut savoir rendre grâce a Dieu pour touts ces dons ».

La salle, essentiellement remplie d’agriculteurs de la région des Doukkala (région pilote du programme Fellah Bladi) a été acquise au discours du ministre de l’Agriculture.

Sur les réseaux sociaux c’est une autre chanson qui est jouée.

Jamais une polémique n’a révélé à ce point le degré de fracture entre les deux « sociétés ». Vivement un dénouement!

 

Commentaire Facebook