CÉRAMIQUE DE SAFI ENTRE HISTOIRE ET GESTES ANCESTRAUX

La Fondation Attijariwafa bank organise à partir du 18 avril 2018 une exposition portant sur la céramique de Safi autour de la collection Guerraoui-Laoufir, patiemment assemblée depuis cinquante ans. Sous le commissariat de l’historien Hamid Triki, l’exposition « Céramique de safi. Entre histoire et gestes ancestraux », s’attache particulièrement à montrer l’exceptionnelle richesse stylistique et technique qui a prévalu à Safi au cours de la première moitié du XXe siècle.

Autour de cette période très féconde marquée par la figure de proue qu’était l’artisan Lamali, seront étayés les origines, l’organisation économique et le développement artistique de cet art attesté à Safi depuis le XIIe siècle, sans oublier les plus récentes recherches et les hommages aux artisans de l’école fondée à Safi autour de 1920 : Serghini, Benbrahim, Benjelloun, Laghrissi, Soussi…

Près de 170 objets céramiques allant d’une amphore antique aux plus récentes tendances décoratives, ont été réunis autour de documents d’archives, cartes historiques, gravures anciennes, cahiers illustrés des élèves de l´École de Céramique, photographies d’ateliers, témoignages de voyageurs, poésie, paroles de sages et légendes, afin de rapprocher les visiteurs de cet art qui se transmet inlassablement de génération en génération, au coeur du site fameusement baptisé la Colline des potiers. L’exposition accorde aussi une place particulière aux lieux sacrés, aux rituels des potiers à l’oeuvre et au vocabulaire imagé des formes.

Ainsi cette exposition se présente-elle à la fois sous les angles artistique, scientifique et citoyen. La Fondation Attijariwafa bank entend stimuler l’éveil à la préservation et à la transmission du patrimoine, s’appuyant pour cela, sur l’exemplaire engagement individuel du collectionneur, lui-même originaire de Safi.

À l’instar de la grande exposition « Sèvres. Safi : Le renouveau céramique en France et au Maroc autour des années 30 », organisée en avril 2007 en partenariat avec la Manufacture Nationale de Sèvres, la Fondation Attijariwafa bank revient, 11 ans plus tard, sur ce métier d’art, pour se concentrer plus spécifiquement sur la ville de Safi et son savoir-faire, marque de son identité régionale et fierté nationale.