Pouvoir d’achat: le gouvernement dit avoir compris le message

En attendant des faits, le pouvoir d’achat devient enfin la thématique centrale du discours des responsables de l’Exécutif.

En effet, le Chef du Gouvernement  El Othmani affirmé lors d’une réunion de la commission nationale de son parti que “les mesures prises par le gouvernement durant une année de son mandat visent à soutenir la classe moyenne et le pouvoir d’achat des citoyens” soulignons “la détermination du gouvernement à promouvoir le pouvoir d’achat des citoyens, à travers la prise d’une série de mesures sociales susceptibles d’atténuer leurs souffrances, en particulier les classes pauvre et moyenne”.

De son côté, le ministre aux Affaires Générales, Lahcen Daoudi, affiche une détermination déconcertante d’agir sur les prix (alors qu’il n’a aucun réel pouvoir dessus) allant jusqu’à faire du terrain pour avoir le poul des marchés de produits de grande consommation. C’est en tout ce que rapporte le site medias24 qui en parle ainsi: “Au moment de l’appel téléphonique, Daoudi sortait de sa tournée des marchés. Il état capable, nous l’avons constaté, de réciter les prix par cœur, de l’oignon, à la tomate en passant par le poulet et la sardine”.

Le ministre a en effet partagé son ambition de “de réduire le nombre d’intermédiaires et d’éliminer les spéculateurs, pour laisser la place à des distributeurs structurés et ainsi assurer une meilleure efficience du marché.” Il a ajouté que “son département mène une veille quotidienne sur les marchés et s’atèle à réguler les prix et l’offre en cas de besoin”.

En termes de com’, les ministres PJD semblent donc bien partis pour rectifier le tir à la suite de leurs sorties cafouilleuses au sujet du boycott. Quid des autres?

Commentaire Facebook