NewsService publicslide

Covid-19: les conséquences désastreuses du confinement sur les ménages

Dans une déclaration devant le Parlement hier, Mohamed Benchaâboun, ministre des Finances, a affirmé que le confinement généralisé a eu des conséquences désastreuses. Il pensait davantage à l’économie mais le HCP est venu lui emboîter le pas pour présenter la version relative aux ménages.

En effet, dans un document intitulé Répercussions de la pandémie covid-19 sur la situation économique des ménages, le Haut Commissariat au Plan explique que « 2 actifs occupés sur 3 ont dû arrêter temporairement leur activité suite au confinement ». Cette part atteint 68,2% parmi les citadins et 63,1% les ruraux, 88% parmi les artisans et ouvriers qualifiés et 79% les manœuvres non agricoles.

Le pire est que, après confinement, seul le tiers de cette catégorie a pu reprendre son emploi!

« La reprise de l’activité est observée parmi les citadins plus que parmi les ruraux, avec respectivement 39% et 31%. Ces derniers ont basculé vers le chômage ou l’inactivité plus que les citadins, respectivement 17,4% contre 7% ».

« 31% des femmes en situation d’arrêt de travail ont repris leur activité et 22% sont tombées en chômage ou dans l’inactivité. Ces proportions sont respectivement, parmi les hommes, de 38% et 7% ».

« Selon la classe sociale, 31% des personnes parmi les 40% de la population la plus modeste ayant arrêté temporairement leur activité ont repris leur emploi . Cette proportion atteint 44% parmi les 20% les plus aisés ».

« La part des personnes ayant repris leur emploi après un arrêt temporaire, suite au confinement, est de 33% dans le secteur BTP, 32% au niveau de l’agriculture, 34% au niveau des services, 41% dans le commerce et 44% dans l’industrie ».

Conséquence de cette situation, baisse drastique des revenus des ménages, chiffrée à plus que de la moitité, avec des disparités selon la classe socio-professionnelle.

Ainsi, « en comparaison avec la période d’avant confinement, le revenu mensuel moyen des actifs occupés a baissé de moitié. Il a connu
une baisse de 62% parmi les ruraux, contre 46% parmi les citadins, et de 52% parmi les hommes, contre 42% parmi les femmes », affirme le HCP.

« Par catégorie socioprofessionnelle, la baisse du revenu mensuel moyen a atteint 74%parmi les artisans et ouvriers qualifiés, 71% parmi les ouvriers, 65% parmi les exploitants agricoles, 40% parmi les employés, 32% parmi les cadres moyens, 24% parmi les cadres supérieurs, 70% parmi les indépendants ou employeurs et 44% parmi les salariés ».

« Par secteur d’activité, cette baisse est de 68% parmi les travailleurs du BTP, 55% de l’industrie et 39% des services ».

« Selon la classe sociale, le revenu mensuel moyen des actifs occupés a baissé de deux tiers (67%) parmi les actifs occupés de la classe des 40% les plus pauvres contre 32% parmi ceux de la classe des 20% les plus aisés ».

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page