Casablanca: un coup de peinture programmé pour le Centre Ville historique

Coup de jeune programmé pour le Centre Ville art déco de Casablanca. En effet, dans le cadre de la mise en œuvre de la convention signée en 2014 devant le Roi Mohammed VI, relative à la sauvegarde et à la valorisation du Patrimoine de Casablanca, un programme prioritaire de mise à niveau du centre-ville est en cours de finalisation.

Il s’agit d’après un communiqué Casa Patrimoine de quatre projets:

– La mise en place de circuits touristiques par la définition d’un schéma directeur, qui est toujours en cours de réalisation, ainsi que l’identification des points d’intérêts touristiques qui mettront en valeur le patrimoine bâti et immatériel du centre-ville,

– La mise en lumière de 28 bâtiments constitués en circuit. Les premiers travaux porteront sur quatre bâtiments: l’hôtel de ville (siège de la Wilaya), le siège de la Commune urbaine du Grand Casablanca, « Dar Al Khadamat » et le Conservatoire de musique situé sur le boulevard de Paris.

L’éclairage des galeries situées entre Bank Al-Maghrib et la place des Nations-unies est également prévu dans le cadre de ce deuxième projet. Ce dernier s’intègre, par ailleurs, dans le cadre de la Coopération internationale entre Casablanca et Bordeaux.

– Le ravalement des façades des bâtiments du centre-ville dont la première phase démarrera par les façades qui jalonnent le futur circuit touristique du centre-ville,

– La mise à niveau de quatre passages historiques du centre-ville à savoir les passages Botbol, Glaoui, Sumica et Tazi.

« D’autres programmes structurants seront mis en place au cours des prochains mois afin de valoriser le patrimoine régional dans ses différentes composantes et pour faciliter et renforcer son accessibilité au grand public. », poursuit le communiqué.

Il est ainsi programmé:  l’achèvement de l’aménagement intérieur de la cathédrale du Sacré-Cœur, le musée du sport, la numérisation de l’inventaire du patrimoine culturel immatériel, la réalisation d’un panorama sur les industries culturelles et créatives (ICC) ainsi que, des programmes de valorisation du large patrimoine paysager et archéologique de la région Casablanca-Settat.

Croisons les doigts!

Commentaires: 0

Votre Email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués par *