Mode-BeautéNewsslide

Cosmétiques: le Made in Morocco bouscule les marques internationales!

La proportion des marques locales dans le chiffre d'affaires a fait un bond ces dernières années

La domination des marques internationales n’est pas une fatalité. Le marché des produits cosmétiques en offre une belle illustration. Alors qu’il s’agit d’un secteur où l’identité de la marque joue un rôle déterminant dans l’acte d’achat, il semble que des enseignes marocaines émergentes arrivent à arracher quelques parts de marché aux géants internationaux (L’Oréal, Chanel, Dior, Nivea, Johnson’s…).
En effet, d’après Abderrahmane Zaghrary, Secrétaire général de la Fédération de la chimie et de la parachimie (FCP) dans une interview à la MAP, « il y a 20 ans, le ratio de la domination étrangère était de 90% contre 10% pour le national. Aujourd’hui, nous sommes à 65% contre 35%« .
“C’est donc une réalité qui a changé aujourd’hui en faveur de l’offre nationale, la domination a reculé en faveur des marques nationales”, se félicite Zaghrary. Si la dynamique continue et l’accompagnement se renforce, on pourrait inverser la tendance”, a-t-il estimé.
Forte d’avantages concurrentiels tels que l’huile d’argan, l’huile de figue de barbarie, les plantes aromatiques et médicinales, les huiles essentielles … et bien d’autres produits de terroir, mais aussi d’un dynamisme avéré des opérateurs nationaux, la filière cosmétique représente de réelles opportunités d’investissement et affiche de belles perspectives de croissance.
Shampoings, crème solaire, maquillage et même des soins anti-âge sont de plus en plus prisés par une large frange de la population marocaine, tous âges et sexes confondus, encouragée par l’amélioration du pouvoir d’achat, par une prise de conscience quant à l’importance d’utilisation de produits de beauté, mais également par la multiplication des canaux de publicité notamment le web.
Bouton retour en haut de la page