Nestlé Maroc célèbre le parcours de Khadija El Kamouny et Halim Eddahbi

Leurs histoires se sont révélées de véritables success story. Khadija El Kamouny et Halim Eddahbi ont tracé leurs chemins avec un parcours exemplaire de réussite. Aujourd’hui Nestlé Maroc célèbre leur réussite et leurs parcours exceptionnels.

Véritables fiertés du programme « Education Non Formelle », Khadija et Halim sont aujourd’hui des preuves vivantes de l’efficacité de l’engagement continu de Nestlé en faveur des enfants des régions rurales à Doukkala Abda.  Ce programme initié en partenariat avec la Fondation Zakoura Education, permet à des enfants âgés de 8 à 16 ans en rupture scolaire, d’acquérir des connaissances de base en langue arabe, en mathématiques, en science, en français, en éducation sociale et civique, complétées par des activités pédagogiques et artistiques.

Née à la commune rurale de Kridid de la province de Sidi Bennour, région de Doukkala, Khadija El Kamouny a raté l’école primaire pour des raisons de santé. A l’âge de 9 ans, après avoir repris ses forces et recouvré sa santé, elle réussit à intégrer l’école de la deuxième chance, grâce au programme d’éducation non formelle financé par Nestlé Maroc dans le douar Oulad Taleb Said.

Halim Eddahbi, lui est né dans la commune rurale de Lemachrek  de la province de Sidi Bennour, région de Doukkala, il a intégré à l’âge de 8 ans l’école , grâce au programme d’éducation non formelle, dans le douar Zemmrane . «J’ai commencé à apprendre mes premières lettres à l’école de l’éducation non formelle de la Fondation Zakouraen en 1997, qui s’est installée dans notre petit village».

Aujourd’hui Khadija, mère d’un enfant, est Ingénieure chef de projets à la Fondation  MAScIR. Elle poursuit ses études doctorales à l’École Mohammedia d’Ingénieurs, « EMI ». Elle prépare également, la soutenance de sa thèse dans le domaine des énergies renouvelables. « Ce programme m’a permis de donner un nouveau  départ à ma vie scolaire. C’est grâce à ça, que j’ai eu cette énergie de continuer jusqu’au bout». Khadija a obtenu le premier prix de la Conférence internationale des énergies renouvelables, CIER14, à Monastir en Tunisie. Elle a également été porteuse du projet «Développement d’un kit solaire pour électrifier les sites isolés», destiné à la population de l’Afrique subsaharienne en particulier, et a été finaliste dans la compétition Africaine IPA «Innovation Price for Africa». Sa dernière distinction est sa médaille d’or, remportée lors de l’iCAN2016, concours international de l’invention et l’innovation qui s’est déroulé à Toronto, Canada.

Halim, est lui employé depuis 2013, dans l’unité de production de Nestlé Maroc à El Jadida en tant que Management Trainee Technical au niveau de la Division technique. Détenteur d’une licence professionnelle en génie électrique option ingénieries des systèmes électroniques de la faculté des sciences Ben MSIK CASABLANCA, il est également diplômé du Cycle Master Recherche en génie électrique, option électronique et Télécommunication de la Faculté des sciences de Tétouan.

Commentaire Facebook