Food-BoissonsNewsslide

Marrakech: à cause d’un sandwich, 9 personnes d’une même famille se retrouvent aux urgences

Suite à une infection alimentaire aiguë, toute une famille marrakchie s’est retrouvée aux urgences. En cause, des sandwichs consommés dans un restaurant de la ville, et dont les produits se sont avérés avariés, selon le quotidien Al Akhbar dont est tirée cette revue de presse.

Mardi dernier, 9 personnes d’une même famille ont été transportées, dans un état grave, aux urgences Razi, relevant du Centre hospitalier universitaire Mohammed VI de Marrakech. Selon le quotidien Al Akhbar du vendredi 19 novembre, les membres de cette famille auraient frôlé la mort suite à une infection alimentaire aiguë, contractée quelque temps seulement après avoir consommé en groupe des sandwichs en ville, dans une gargote sise avenue Dakhla (ex-avenue des Habous) à Marrakech.

D’après Al Akhbar, c’est suite à un appel d’urgence reçu par la protection civile que la police et le chef d’arrondissement du quartier Hay El Massira ont convergé vers le domicile de la famille dont certains se plaignaient de très fortes douleurs, et ont supervisé le transport des neuf personnes à l’hôpital. Après avoir été soumis à un lavage digestif, et pris des antibiotiques sous forme d’injections, certains membres de ladite famille ont été interrogés par la police.

Ils ont ainsi donné l’adresse du lieu où les sandwichs qui seraient derrière leur infection alimentaire leur ont été servis. Mardi soir, la police s’est rendu sur place et a scellé les lieux en attendant une enquête plus poussée.

Mercredi, toujours selon Al Akhbar, la descente des autorités sanitaires dans la gargote incriminée a fini par mettre à nu la totale insalubrité dudit «restaurant», qui ne répond à aucun des critères imposés à ce secteur par l’Office national de la sécurité sanitaire des aliments (ONSSA). Il a été ainsi découvert que les viandes, surtout blanches, les salades étaient avariées, alors que la conservation frigorifique faisait défaut, sans parler de la saleté des ustensiles utilisés sur place.

Finalement, le tenancier des lieux a été arrêté, alors que tout son matériel a été saisi, et la gargote fermée.

Source: Le 360

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page