Bien-Etre SantéNewsService publicslide

AMO: le cadeau de fin d’année du gouvernement

En adoptant quatre décrets lors de sa dernière réunion hebdomadaire, le gouvernement d’Aziz Akhannouch ouvre la voie à près de 11 millions de Marocains ainsi qu’à leurs ayants droit pour bénéficier de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO). Cet article est une revue de presse de l’hebdomadaire La Vie Éco.

En cette fin d’année, le gouvernement dirigé par Aziz Akhannouch a bien voulu offrir un cadeau de fin d’année aux Marocains. En effet, près de 11 millions de personnes vont bénéficier, à partir du mois de janvier et de manière progressive, de l’AMO. Une promesse faite dès l’investiture de l’Exécutif qui se concrétise aujourd’hui, résume La Vie Éco dans sa livraison hebdomadaire.

Lors du dernier Conseil de gouvernement, tenu le 23 décembre dernier, l’Exécutif a, en effet, adopté quatre nouveaux décrets. Ces textes de loi adoptés vont permettre à 1,6 million d’agriculteurs, 500 000 artisans et 170 000 chauffeurs de taxi, ainsi que leurs ayants droit d’accéder au régime d’assurance maladie obligatoire.

Une première, selon l’hebdomadaire qui regrette, par ailleurs « qu’une telle décision ne vale pas au gouvernement d’Aziz Akhannouch un tapage médiatique sans précédent, alors que que le cabinet d’El Othmani avait été porté aux nues lorsqu’il avait autorisé, au terme du dialogue social, une augmentation des allocations familiales de… 100 dirhams ».

Toujours selon la même source, le gouvernement s’est appliqué, lors de ses onze derniers conseils, à construire pierre après pierre cet édifice de l’assurance maladie obligatoire. « A ce jour, onze conseils de gouvernement ont été tenus sans omettre de débattre des décisions, des textes et des rapports touchant à l’aspect social, relevant que cet engagement reflète le choix du gouvernement à renforcer les piliers de l’Etat social », écrit l’hebdomadaire.

Avec ces décrets, l’Exécutif ouvre progressivement la voie à près de 11 millions de Marocains, ainsi qu’à leurs ayants droit pour avoir accès à l’assurance et à la pension, avec les mêmes services et prestations de soins dont bénéficient les salariés du privé et les fonctionnaires du secteur public, relève La Vie Éco.

A en croire l’hebdomadaire, « pratiquement toutes les catégories sociales » peuvent bénéficier, à partir de janvier prochain et de manière progressive, de l’AMO. Bien entendu, cela va se faire dans les conditions et selon les procédures définies pour chaque catégorie sociale, chaque corps de métier et chaque profession libérale, tient à rappeler le journal.

Source: Le 360

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page