Finances-CréditNewsslide

Sociétés cotées: le CA agrégé s’améliore de 15,8%

Le chiffre d’affaires (CA) agrégé des sociétés cotées à la Bourse de Casablanca a atteint 74,2 milliards de dirhams (MMDH) au deuxième trimestre de 2022, en amélioration de 15,8% par rapport à la même période de 2021, selon Valoris Securities.

« Au terme du T2-2022, la cote casablancaise (retraitée d’AGMA, Cartier Saada, IB Maroc, Involys, Microdata et Disty Technologies) a poursuivi l’amélioration de ses réalisations commerciales pour le cinquième trimestre consécutif, parvenant à atteindre un CA agrégé de 74,2 MMDH, en amélioration de 15,8% par rapport au T2-2021 et de 33,5% par rapport au T2-2020 », fait savoir Valoris Securities dans une analyse des réalisations trimestrielles des sociétés cotées.

Selon les calculs de la société de Bourse, et dans l’attente de la confirmation des réalisations semestrielles via la publication des comptes au S1-2022, la cote casablancaise a atteint 145,4 MMDH de CA agrégé au 1er semestre, en hausse de 15,4% par rapport au S1-2021 (soit 19,4 MMDH de CA en plus).

Cette prouesse commerciale est attribuée à 2 principales raisons, note la même source, précisant que la première concerne un effet prix positif lié au renchérissement des prix des produits alimentaires, des matériaux de construction, des métaux de base et des métaux précieux, et des produits énergétiques.

La deuxième est relative à la non récurrence du couvre-feu et des fermetures des espaces aériens, permettant aux sociétés cotées de profiter d’un effet de base positif, accentuée par l’absence de restrictions pendant Ramadan.

« Enregistrant la plus forte hausse du chiffre d’affaires trimestriel agrégé sur un an glissant depuis l’éclatement de la crise sanitaire, le 2ème trimestre aurait probablement un effet considérable sur l’évolution des ventes annuelles », estime Valoris Securities.

Par secteur, 18 sur 20 sont parvenus à améliorer leurs réalisations commerciales, relève la même source, ajoutant que les meilleures croissances des ventes sectorielles sont constatées auprès des secteurs de l’hôtellerie et de l’énergie.

Par branche d’activité, les industries ont enregistré la plus forte hausse du CA de 37,5% à 30 MMDH, en croissance de 8,28 MMDH par rapport au T2-2021, tandis que les services & IT n’ont bénéficié que d’une augmentation de 3,1% sur la même période.

Par ailleurs, l’analyse des réalisations par valeur fait ressortir un total de 53 valeurs ayant réussi à améliorer leurs réalisations commerciales au T2-2022, parmi 68 sociétés ayant publié leurs réalisations, tandis que 14 sociétés clôturent le T2-2022 sur un fléchissement du CA trimestriel.

La meilleure amélioration du CA est enregistré auprès de Risma, avec une hausse de 165,4%. En deuxième lieu, Taqa Morocco a enregistré une hausse du chiffre d’affaires de 109,2% à 3,249 MMDH.

À l’opposé, Stokvis Nord Afrique a perdu 48 MDH du CA entre T2-2021 et T2-2022, marquant par ricochet le taux de détérioration le plus important parmi les valeurs cotées.

En terme de contribution à la croissance du CA agrégé, les trois valeurs du secteur de l’énergie se positionnent en tête, avec une contribution totale de 5,05 MMDH. A elle seule, TotalEnergies Marketing Maroc a contribué à hauteur de 2,1 MMDH dans la variation des ventes.

À contrario, souligne Valoris Securities, la crise des semi-conducteurs a pesé lourdement sur les trois sociétés de distribution de voitures cotées à la Bourse de Casablanca, ajoutant que ces trois sociétés ont perdu en totalité 350 MDH.

Source: MAP

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page