Al Baraka Bank : faut-il craindre un Samir bis?

Parmi les banques islamiques récemment agréées, figurent la banque Al Baraka, dont les principaux actionnaires sont le marocain BMCE Bank Of Africa et le saoudien Dallah Al Baraka.

Ce dernier n’en est pas à son premier investissement au Maroc. Détenu par un certain Cheikh Al Kamel, la holding aurait connu bon nombre de déboires dans le pays à commencer par une malheureuse éjection du projet de station balnéaire de Taghazout (http://www.leconomiste.com/article/dallah-al-baraka-ecarte-de-taghazout). “Un renard rusé”, c’est la réputation que traîne le cheick saoudien.

Attention donc à ne pas faire de sa banque marocaine un Samir bis.

Ce sera alors mille fois plus grave parce que cela concerne l’épargne des petites gens et de consommateurs désoeuvrés!

L’actionnaire marocain est à ce titre fortement responsabilisé.

Commentaire Facebook