Formation-CarrièreNewsService publicslide

La gouvernance au cœur de la stratégie de l’emploi

La nouvelle stratégie de l’emploi est basée sur une vision globale dont la principale composante est la gouvernance du marché du travail, en plus de la convergence des politiques publiques et des secteurs productifs d’une manière régulière, a affirmé, mardi à Rabat, la ministre de la Transition énergétique et du développement durable, Leila Benali.

“Nous oeuvrons pour que 2023 soit l’année de l’activation de la gouvernance du marché du travail, pour mettre en place la structure institutionnelle de la gouvernance et la doter d’une orientation claire”, a indiqué Mme Benali qui répondait à une question orale à la Chambre des Conseillers, en remplacement du ministre de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences.

La stratégie gouvernementale traite de toutes les problématiques de l’emploi, dont celle des jeunes diplômés chômeurs, et le ministère de tutelle s’attèle à l’évaluation de la stratégie nationale de l’emploi 2015-2030, en vue d’analyser toutes les difficultés et déterminer les grandes lignes de la politique de l’emploi, en particulier l’emploi des jeunes diplômés chômeurs, a-t-elle ajouté.

La nouvelle vision de la stratégie est fondée également sur la régionalisation de l’initiative de l’emploi, de la formation et de l’entrepreneuriat, a relevé la ministre, affirmant que des programmes seront lancés à cet effet avec l’ensemble des régions dans les prochains mois.

De même, il sera procédé à l’unification des interventions selon une vision locale, dans le cadre de programmes régionaux dotés d’une nouvelle gouvernance, sur une base contractuelle avec les régions en ce qui concerne les compétences partagées, dont l’emploi, la formation et le soutien à la petite entreprise afin d’atteindre l’objectif de l’inclusion économique, a dit Mme Benali.

D’autre part, la nouvelle stratégie entend mobiliser les partenariats, revoir les financements et exploiter de manière efficiente l’attractivité du Maroc auprès des partenaires internationaux, notamment au niveau des secteurs prometteurs à forte valeur ajoutée et créateurs d’opportunités d’emploi, a-t-elle fait savoir.

La vision globale de la stratégie vise aussi à révolutionner la culture du travail dans toutes ses facettes, en vue de promouvoir l’initiative privée, intégrer l’ensemble des catégories et associer toutes les énergies dans le marché du travail, a poursuivi la ministre.

Ella a, dans ce cadre, rappelé la restructuration de l’offre de services de l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) à travers le plan stratégique 2022-2026, sur la base d’un business model amélioré, et avec des objectifs ambitieux, notamment l’inclusion de 715.000 personnes dans le marché de l’emploi, l’amélioration de l’employabilité de 153.000 bénéficiaires des différentes formations et l’appui à 37.000 porteurs de projets et 20.000 TPE.

Et d’ajouter que le gouvernement déploie des efforts en matière de convergence des programmes d’inclusion des jeunes dans les projets de développement, notamment à travers les plans agricoles régionaux, les programmes de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) et l’initiative de soutien à l’économie sociale et solidaire, en sus des activités de l’Agence de développement social (ADS) qui participe à la réalisation de divers projets et programmes.

Source: MAP

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page