Food-BoissonsNewsService publicslide

Rencontre entre M. Akhannouch et les acteurs de la filière des viandes rouges

Le Chef du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch, s’est entretenu avec les professionnels de la filière des viandes rouges représentés dans la Fédération Interprofessionnelle des Viandes Rouges (FIVIAR), ainsi qu’avec des représentants de plusieurs autres associations, lors d’une réunion qui s’est tenue à Rabat lundi dernier. L’objectif était de discuter des préparatifs pour l’Aid al adha, la fête du sacrifice qui approche, et de faire le point sur la situation de la filière des viandes rouges.La réunion a permis de constater le bon état sanitaire du cheptel, grâce aux efforts entrepris par l’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) en matière de contrôle sanitaire permanent du cheptel national et sa protection contre les maladies animales contagieuses. Elle a également été l’occasion de faire le point sur la cadence de l’opération d’immatriculation des ovins et caprins préparés pour l’Aid Al Adha.M. Akhannouch a rappelé que le gouvernement avait pris de nombreuses mesures d’urgence pour veiller à la stabilité des prix des viandes rouges, restaurer l’équilibre de la filière et constituer le cheptel à court terme, dans le cadre d’un contrat programme élaboré avec les professionnels. Ce contrat sera prochainement signé entre le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, les professionnels et la Fédération Interprofessionnelle des Viandes Rouges, en vue d’approvisionner le marché national en quantités suffisantes de viandes et assurer la stabilité des prix.Le Chef du gouvernement a appelé les professionnels à poursuivre leurs efforts pour accélérer le rythme d’importation afin de garantir la disponibilité des produits, l’approvisionnement permanent du marché national à des prix raisonnables et veiller à préserver l’équilibre de la filière. Il a assuré à cet égard que le gouvernement veillera à accompagner les professionnels à travers la prise des mesures nécessaires.La réunion a également été l’occasion de procéder à une évaluation des mesures prises pour faire face à la problématique de la hausse des prix au niveau des viandes depuis le mois d’octobre dernier, après la série de contraintes qui ont confronté la filière, durant la période de la pandémie du covid-19, puis lors de l’épisode de sécheresse qui l’a suivie. Ces crises ont induit une hausse des coûts de production ayant entraîné un déséquilibre de la filière.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page