Mode-BeautéNewsslide

Les enseignes de mode s’engagent dans le domaine de la mobilité écologique.

Depuis l’avènement de la pandémie, le vélo est devenu un objet de désir très prisé, comme en témoignent les collaborations haut de gamme entre des maisons de luxe telles que Loewe et Van Moof l’année dernière, Saint Laurent et Super73 ce printemps, ou encore Fendi et Mate cet été. À l’instar des sacs « it-bags », ces accessoires à la fois pratiques et prestigieux, les marques de mode haut de gamme se lancent dans la conception de vélos écologiques, pratiques et tendance. Voici un aperçu des collections exclusives alliant style et ingénierie pour accélérer le rythme.

Ba&sh réalise un double exploit cet automne. La marque parisienne s’associe à Cowboy pour présenter un vélo électrique intelligent au design épuré, le « Cruiser ST », léger et agile, habillé d’une robe lavande, disponible en édition limitée au prix de 3 490 euros dans les boutiques Ba&sh de Paris, Bordeaux, Londres et Copenhague. En parallèle, Ba&sh et Cosmo Connected dévoilent un casque résolument stylé de couleur sable avec clignotant (vendu à 229 euros) pour une conduite rapide et sécurisée en ville, adaptable en temps réel aux conditions climatiques.

Isabel Marant et Zadig & Voltaire dévoilent pour l’hiver un e-bike élégant et connecté, conçu pour des trajets confortables sans effort. Le modèle « Bellecour », connecté, ergonomique et élégant, intemporel, est doté d’un écran LCD sur le guidon, de pneus ultra-résistants et d’une discrète batterie amovible sous la selle, commercialisé au prix de 2 990 euros. La campagne pour ce nouvel objet design a été réalisée devant le nouveau flagship tokyoïte d’Isabel Marant, également de couleur jaune citron, ouvert en juin dernier dans le quartier branché d’Aoyama.

La marque de mode française Agnès b. s’associe à l’équipementier japonais Jitensha (signifiant « vélo » en japonais) pour créer un vélo à assistance électrique autonome sur plusieurs jours. En tant qu’alternative aux véhicules thermiques et aux transports en commun surchargés, le vélo électrique séduit les adeptes de mobilité douce. Pour célébrer ses 40 ans de présence au Japon, Agnès b. personnalise le modèle « Tokyo Black » de Jitensha en une version « Paris Black » à la silhouette rétro, sobre et élégante, fabriquée artisanalement à Annecy et vendue à 2 875 euros. Ce vélo hybride haut de gamme, rechargeable en décélération avec un moteur et une batterie intégrés dans la roue arrière, est disponible dans certaines boutiques Agnès b., ainsi que dans le showroom de Jitensha à Paris et sur son site internet.

Source : Fr.fashionnetwork.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page