Food-BoissonsMaison FamilleNewsslide

Aux États-Unis, les dépenses de consommation ont marqué un ralentissement en octobre, accompagné d’une baisse de l’inflation

(Reuters) – En octobre aux États-Unis, les dépenses de consommation ont marqué un ralentissement, signalant une demande en baisse, tandis que l’inflation sur une base annuelle a enregistré sa plus faible progression depuis le début de 2021, selon les données publiées jeudi par le département du Commerce. Ces chiffres révèlent une augmentation de 0,2% des dépenses de consommation, ajustées en données, comparée à une progression de 0,7% en septembre. Ces résultats sont conformes aux prévisions des analystes interrogés par LSEG.

Ce ralentissement des dépenses de consommation fait suite à une croissance soutenue au troisième trimestre et reflète l’impact de la hausse des coûts d’emprunt, ainsi que de l’épuisement de l’épargne excédentaire des ménages à faible revenu. Bien que les salaires demeurent élevés, la cadence de leur augmentation a diminué depuis le début de l’année, en raison du raffermissement du marché du travail. Le mois dernier, des millions d’Américains ont recommencé à rembourser leurs prêts étudiants, ce qui pourrait freiner les dépenses l’année prochaine. De plus, les inquiétudes quant à une éventuelle récession économique début 2024 pourraient inciter les ménages à privilégier l’épargne plutôt que les dépenses.

À ce jour, l’économie américaine a déjoué les prévisions de récession, affichant une croissance robuste de 5,2% en rythme annualisé au troisième trimestre, la plus élevée depuis près de deux ans.

En ce qui concerne l’inflation, l’indice PCE des prix à la consommation, préféré par la Réserve fédérale, est resté inchangé en octobre par rapport au mois précédent, après avoir augmenté de 0,4% en septembre. Sur une base annuelle, il affiche une hausse de 3%, en recul par rapport aux 3,4% du mois précédent, constituant sa progression annuelle la plus faible depuis mars 2021. L’indice d’inflation de base « core PCE », excluant les éléments volatils tels que l’énergie et les produits alimentaires, a augmenté de 0,2% sur un mois et de 3,5% sur un an, conformément aux attentes.

Source : Usinenouvelle.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page