Food-BoissonsNewsslide

Aid Al Adha: une hausse anticipée de 15% sur les prix des moutons!

À l’approche de l’Aïd Al-Adha, le prix des moutons devrait connaître une hausse significative, enregistrant une augmentation estimée à 15% par rapport à l’année précédente. Cette prévision est le résultat des effets combinés de la sécheresse et de la crise sanitaire sur l’approvisionnement en bétail, rapporte Al Ahdath Al Maghribia.

Le dénombrement des moutons et des chèvres en vue de l’Aïd Al-Adha est en cours, et selon des sources informées, le nombre total de têtes devrait avoisiner les quatre millions. Cette estimation soulève des inquiétudes quant à une possible pénurie sur les marchés, en raison des années successives de sécheresse qui ont impacté l’agriculture et le pastoralisme au Maroc.

La hausse du prix de l’aliment pour le bétail, due à la sécheresse, ainsi que les répercussions économiques de la crise du Covid-19, contribuent à cette tendance à la hausse des prix des moutons. Malgré les estimations optimistes de certains éleveurs affirmant une offre abondante, les sources du quotidien remettent en question ces chiffres, soulignant la diminution de l’offre par rapport aux années précédentes.

Pour pallier cette situation, le ministre de l’Agriculture a annoncé l’importation de 600 000 ovins et caprins de différents pays, contre les 300 000 initialement prévus. Cependant, ces mesures semblent indiquer une pénurie locale à l’approche de l’Aïd Al-Adha, ce qui devrait se traduire par une augmentation significative du prix des moutons.

Les experts cités par le quotidien estiment que cette augmentation pourrait atteindre jusqu’à 15%, portant le prix du mouton Sardi entre 70 et 75 dirhams le kilogramme, comparativement à 60 à 65 dirhams l’an dernier. Ces fluctuations témoignent des défis économiques auxquels est confronté le secteur de l’élevage au Maroc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page