slideFood-BoissonsNews

En France, Nestlé accusé par l’UFC-Que Choisir de frauder sur le poids de certains produits

L’UFC-Que Choisir a accusé les marques Friskies et Chocapic, appartenant au groupe Nestlé, de réduire la taille de certains paquets tout en augmentant le prix au kilo, une pratique connue sous le nom de shrinkflation.

Dans un article publié lundi 6 mai, l’association de consommateurs a dévoilé que les boîtes de céréales Chocapic sont passées de 430g à 375g, soit une diminution de près de 13% de la quantité, tandis que le prix au kilo a augmenté de 37%. Les céréales Lion, également de Nestlé, ont connu une réduction de 10% de leur conditionnement, accompagnée d’une augmentation de 29% du prix.

Selon l’UFC-Que Choisir, cette pratique s’étend également aux aliments pour animaux. Par exemple, un paquet de croquettes pour chat Friskies est passé de 2 kg à 1,5 kg, avec une augmentation du prix au kilo allant de 26% à 67%.

Pour contrer la shrinkflation, un arrêté ministériel publié en avril rendra obligatoire, à partir du 1er juillet 2024, l’information des consommateurs sur les produits ayant subi une réduction de poids ou de volume entraînant une hausse de prix à l’unité. Cependant, seuls les magasins physiques de plus de 400 m2 seront concernés par cette mesure.

Afin d’éviter d’être affectés par ces nouveaux formats, il est recommandé aux consommateurs de vérifier le prix au kilo ou au litre des produits.

Avec rtl.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page