Baguette et BMW: indicateurs d’une société inégalitaire

BMW pouvoir dachat riches pauvres baguette 8 juin 2016 service public

BMW pouvoir dachat riches pauvres baguette 8 juin 2016 service public

Devrait-on y voir l’illustration parfaite de ce syndrome propre aux pays sous-développés : une minorité de riches (très riches) et une majorité de pauvres (très pauvres) ? On pensait le Maroc échapper progressivement à ce type de décalages au vue de son évolution démocratique marquée. Mais les chiffres de la consommation eux rendent une image assez sincère des réalités sociales. Deux chiffres à commenter. D’un côté, la sortie, comme d’habitude assez engagée, du ministre des Affaires générales Mohamed El Ouafa pour se défendre d’une hausse des prix des produits alimentaires à l’occasion du mois de Ramadan. «Cette hausse n’est que de 0,22%», affirme-t-il. Le message est naturellement adressé aux masses des consommateurs au faible pouvoir d’achat. Pour rappel, El Ouafa s’était notamment illustré par sa fronde anti-boulangers pour défendre le droit à la baguette à 1,2 dirham ! De l’autre côté, Smeia, importateur exclusif de la marque BMW, affirme avoir réalisé un record de vente à fin mai (l’Auto Expo aidant). Il s’agit en tout de 1 087 voitures vendues depuis le début de l’année dont 384 rien qu’en mai! A ce rythme, la marque devra clôturer l’année avec 3 000 véhicules écoulés. Des véhicules dont les prix démarrent à près de 400 000…Il doit en être plus ou moins la même chose chez les autres marques premium (Audi, Mercedes, Porsche, etc.). Alors : baguette, BM ou KBM? 😉